Voici le Brookesia nana, le champion du monde des reptiles miniatures

Le plus petit reptile du monde vient récemment d’être découvert dans le nord de l’île de Madagascar, à travers une toute nouvelle espèce de caméléon miniature. Cette créature minuscule mesure à peine 1,4 cm, queue comprise, de sorte qu’elle peut facilement tenir au bout d’un doigt.

Il faut savoir que la découverte de telles espèces en format mini dans la Grande Ile n’est pas un cas isolé. En effet, on y avait auparavant également retrouvé le plus petit primate, la plus petite grenouille, etc., et même le champion en titre des plus petits reptiles vient d’être détrôné par ce caméléon récemment découvert qu’est le Brookesia nana.

Photo de Carsten Goerke. Crédits Pixabay

Pour les chercheurs, des évolutions singulières qu’ils ne sont pas encore capables d’expliquer jusqu’à maintenant ont tout de même conduit à l’apparition de toute une variété de minuscules animaux aussi surprenants les uns que les autres.

La découverte de ce caméléon miniature a été récemment rapportée dans la revue Scientific Reports.

Le plus petit reptile adulte qu’on ait jamais identifié

Les petits caméléons de faible taille appartiennent habituellement au genre Brookesia.  Les spécimens ne mesurant que 3 à 6 cm de long, de la tête à la queue, en général.  Mais avec cette nouvelle découverte, le record est battu puisque le Brookesia nana mesure seulement 1,4 cm de long (queue comprise) pour un mâle adulte, contre 1,9 cm de la tête à la queue pour une femelle adulte.

Selon les chercheurs, ce sont en général des animaux terrestres, que l’on peut difficilement distinguer, puisqu’à part leur taille minuscule, ces caméléons sont également capables de changer de couleur et de se fondre l’environnement, à l’instar de leurs congénères plus que l’on retrouve dans les arbres.

Une espèce malheureusement déjà menacée de disparition

D’après le Dr Frank Glaw, conservateur en herpétologie à la collection de zoologie de l’État de Bavière, le Brookesia nana est donc maintenant le plus représentant mâle connu de tous les vertébrés supérieurs, après avoir détrôné le Brookesia micra, une autre espèce du même genre mesurant 1,99 cm queue comprise.

Bonne nouvelle à part, compte tenu de la dégradation perpétuelle de la forêt dans la région où cette nouvelle espèce a été découverte, les chercheurs craignent que cette nouvelle espèce ne soit déjà menacée d’extinction.

Heureusement, après la découverte les autorités comptent classer la région en « zone protégée », mettant ainsi plus de chance du côté du Brookesia nana pour que l’espèce puisse survivre.

Un Brookesia nana adulte mâle. Crédits Glaw et al.

Mots-clés reptiles