Voici le Ninjatitan zapatai, le plus ancien titanosaure découvert jusqu’à présent

Les paléontologues viennent de faire la découverte d’une nouvelle espèce de dinosaure. Les restes de ce nouveau spécimen baptisé Ninjatitan zapatai ont été trouvés en Patagonie (Argentine), plus précisément  dans la Formation de Bajada Colorada. Cette découverte a fait récemment l’objet d’un article publié dans la revue académique Ameghiniana.

D’après les chercheurs, ce reptile préhistorique faisait partie de la famille des titanosaures, un groupe de dinosaures sauropodes. Cette créature pour le moins imposante (ce n’est pas pour rien qu’elle fait partie des titanosaures) ne peut que témoigner de la diversité du groupe auquel elle appartenait.

Crédits Pixabay

Mais en plus de nous avoir permis d’identifier une espèce jamais répertoriée, cette découverte nous permet également d’en apprendre davantage sur les titanosaures. Le fait qu’on ait retrouvé ce fossile dans les terres patagoniennes est d’ailleurs assez révélateur.

Le Ninjatitan zapatai, un herbivore géant qui a vécu il y a 150 millions d’années

Pour rappel, tous les sauropodes, qu’ils soient de grande ou de petite taille, étaient des espèces herbivores. Les représentants de ce groupe ont vécu sur notre planète entre le Jurassique moyen et la fin du Crétacé. D’ailleurs, après datation des os fossiles du Ninjatitan zapatai, les chercheurs estiment que ce dernier a foulé le sol de notre planète il y a environ 150 millions d’années, c’est-à-dire au début du Crétacé.

Suite à des fouilles effectuées dans la Formation de Bajada Colorada, les paléontologues ont ainsi retrouvé des ossements crâniens du Ninjatitan zapatai. Et après les analyses approfondies portant sur ces derniers les scientifiques ont pu déduire qu’ils étaient en présence d’un gigantesque dinosaure au long cou et à la queue tout aussi allongée.

Avec ses 20 mètres de long, le Ninjatitan zapatai était donc assez impressionnant. Classé dans le groupe des titanosaures, ce spécimen faisait apparemment partie de ses plus grands membres.

Cette découverte représente une grande avancée, dans le domaine de la paléontologie

Comme le souligne le Dr Pablo Ariel Gallina, c’est la première fois que l’on a découvert des restes fossilisés de ce reptile préhistorique. Et comme nous l’avons déjà indiqué, cette trouvaille nous prouve une fois de plus que, de par leur taille, les titanosaures étaient vraiment très diversifiés.

Mais l’un des faits les plus importants à noter à travers cette découverte est le fait qu’on ait retrouvé ce spécimen dans les terres patagoniennes. Ce qui permet aux scientifiques de confirmer un peu plus une hypothèse longtemps avancée, à savoir : les titanosaures pourraient bien être originaires du Gondwana.