Voici le Paraceratherium linxiaense, un rhinocéros géant qui vécut il y a 26,5 millions d’années

Les rhinocéros font aujourd’hui partie des mammifères terrestres les plus imposants qui vivent sur notre planète. Mais si on compare les rhinos actuels à leurs ancêtres, leurs tailles sont apparemment ridiculement petites. C’est ce que nous affirment des chercheurs à travers une étude récemment publiée dans la revue Communications Biology.

En effet, ces chercheurs ont découvert au nord-ouest de la Chine (province du Gansu) les os d’un rhinocéros géant qui arpentait les terres asiatiques il y a 26,6 millions d’années (Oligocène). Les paléontologues ont décidé de l’appeler Paraceratherium linxiaense.

Des girafes devant un coucher de soleil au-dessus de la Savane
Crédits Pixabay

Pour information, le P. linxiaense est un membre d’un clade de rhinocéros gigantesques, qui s’est développé en Asie à l’époque. Justement, cette découverte a permis aux chercheurs d’en apprendre davantage sur la grande famille à laquelle appartient le P. linxiaense.

Une nouvelle espèce de rhinocéros préhistorique géant

Comme indiqué, Tao Deng et son équipe ont découvert les restes fossilisés de cet animal dans la province du Gansu, plus précisément à la frontière nord-est du plateau tibétain, dans la formation de Jiaozigou. Ils ont alors mis la main sur le crâne du P. linxiaense, une mandibule ainsi que deux vertèbres thoraciques.

À l’instar des autres spécimens du genre Paraceratherium, celui découvert n’a pas de corne au bout du museau, contrairement aux rhinos d’aujourd’hui. De plus, cette espèce avait un cou étiré et des pattes allongées. Selon Tao Deng, la taille de l’animal laisse présager qu’il vivait dans les forêts claires, mais pouvait s’adapter à n’importe quel milieu, qu’il soit sec ou humide.

Avec ce nouveau spécimen, le nombre d’espèces appartenant au groupe des Paraceratherium s’élève à présent à six. Avant le P. linxiaense, les scientifiques ont déjà découvert le P. bugtiens, P. grangeri, P. huangheense,P. asiaticum ainsi que le P. lepidium.

Comment les Paraceratherium se sont-ils répandus en Asie ?

Selon Tao Deng, les Paraceratherium étaient les rhinocéros géants les plus répandus. Alors que les paléontologues ont retrouvé la majorité des fossiles en Asie de l’Est et en Asie centrale, il arrive de temps en temps qu’on en découvre des restes en Europe de l’Est et en Asie de l’Ouest.

La propagation des Paraceratherium remonte quant à elle au début de l’Oligocène, après la migration des P. asiaticum vers l’ouest, jusqu’au Kazakhstan. Après, leurs descendants, les P. bugtiense, se sont répandus en Asie du Sud.

Ensuite, vers la fin de l’Oligocène, ces rhinocéros géants sont retournés vers le Nord de l’Asie. Alors que la lignée des P. lepidium a prospéré à l’ouest, celle des P. linxiaense s’est propagée à l’est. Pour la précision, le P. grangeri est la souche qui a donné toutes ces espèces de Paraceratherium.

Une vue d’artiste du Paraceratherium linxianse. Crédits Yu Chen.