Voici le tout premier GameBoy solaire (et il ne nous vient pas de Nintendo)

Pour la première fois de l’histoire, une console de jeu fonctionnant grâce à l’énergie solaire et à l’énergie qu’elle génère elle-même a finalement vu le jour.

Baptisée Engage par ses concepteurs,  cette console n’a rien à voir avec la firme Nintendo, même si elle s’inspire clairement du GameBoy. En fait il s’agit d’un prototype sur lequel des informaticiens passionnés ont travaillé. Pour un résultat assez incroyable.

crédit YouTube

Derrière la conception de cette console revisitée (ce qui a tout de même pris une année) se trouvent Jasper de Winkel et son équipe constituée par Josiah Hester, Przemysław Pawełczak ainsi que Vito Kortbeek.

Une vraie innovation en termes énergétiques

En plus de s’alimenter grâce aux rayons du Soleil avec les 5 mini-capteurs solaires dont elle est pourvue en façade, le GameBoy revisité par cette équipe d’informaticien utilise une méthode assez insolite pour s’approvisionner en énergie.

Ainsi, chaque pression sur n’importe quelle touche de la console va la recharger en énergie. Grâce à cet ingénieux procédé, l’Engage bénéficie de 10 secondes d’alimentation supplémentaires si le Soleil vient à manquer.

La console n’aura de ce fait plus besoin de piles ni de batterie, elle n’en a d’ailleurs pas. Contrairement à un GameBoy classique, ce sera pas mal d’économies de réalisées avec l’Engage comme on n’a plus besoin d’acheter des piles ou des batteries de rechange. Un beau soleil et hop, on peut jouer.

Autre chose, l’Engage dispose d’un système de sauvegarde automatique. Une fonctionnalité associée à une technique de point de contrôle baptisé Mpatch qui va s’enclencher dès lors que le système détecte un faible niveau d’énergie.

Et ce n’est que partie remise, car on pourra reprendre exactement là où l’on s’est arrêté une fois que la console est redémarrée (même 10 ans après selon ses concepteurs).

L’Engage a toutefois une lacune qui joue en sa défaveur

À noter que l’Engage ne diffusera pas de son, cela demande beaucoup trop d’énergie que son mode d’alimentation en pourrait le permettre. Si on devait lui trouver un point faible, ce serait sûrement la plus grande lacune de ce prototype. En effet, l’expérience ne sera pas tout à fait comparable à celle fournie par un véritable GameBoy.

Imaginez jouer à Tetris ou au plombier moustachu dessus, sans la musique et les effets sonores, ce sera juste inconcevable.

Hormis ce défaut, Jasper de Winkel et ses compères peuvent être fiers de ce qu’ils ont réussi à faire. D’ailleurs, selon Cnet,  ils devront normalement présenter l’Engage pour la première fois au grand public dans le cadre de l’évènement Virtual UbiComp 2020, qui aura lieu le 12 septembre prochain.

Mots-clés gameboymod