Voici le Wightia declivirostris, une nouvelle espèce de Ptérosaure découverte en Angleterre

Durant le Crétacé, une catégorie regroupant des espèces de ptérosaures munis d’une crête appartenant à la famille les Tapejaridae vivaient sur notre chère planète.

Tandis que les fossiles de spécimens appartenant à ce groupe ont généralement été trouvés dans le bassin d’Araripe (nord-est du Brésil) et dans la formation de Jiufotang (Chine), de petits morceaux de fossiles ont très rarement été retrouvés en Europe et en Afrique du Nord.

Photo de Sebastian Ganso. Crédits Pixabay

Nécessairement, la découverte de restes du Wightia declivirostris, sur l’île de Wight (Angleterre), a fait parler d’elle et cela a fait l’objet d’un article publié dans la revue Cretaceous Research. En plus d’ajouter un nouveau membre à la grande famille des ptérosaures, cette découverte est en effet une première au Royaume-Uni.

Un nouveau reptile volant qui s’ajoute à la famille des Tapejaridae

Pour plus de précision, c’est un bout de mâchoire du Wightia declivirostris, le prémaxillaire, qu’on a découvert dans la formation du Wessex, à Yaverland. Cette nouvelle espèce, découverte en Angleterre, a vécu il y a environ 127 millions d’années.

Après avoir étudié le fossile du Wightia declivirostris, les paléontologues ont avancé que ce dernier était plus proche des Tapejaridae de la Chine (Sinopterus) que ceux du Brésil (Caiuajara et Tupandactylus).

Comme le souligne Megan Jacobs, étudiante à l’Université de Portsmouth et co-auteure de l’article, même si cette découverte ne concerne qu’un morceau de la mâchoire de l’animal, les petits trous renfermant des organes sensoriels permettant la détection de proies, ainsi que la forme du bec sont des détails confirmant bien qu’il s’agit d’un Tapejaridae.

Nous en savons encore peu sur ce groupe de reptiles volants

Pour information, la majorité des Tapejaridae avaient jusqu’à 4 mètres d’envergure et disposaient des grandes crêtes sur leur tête. Selon les suppositions, ces dernières servaient probablement à des fins sexuelles.

David Martill, professeur à l’Université de Portsmouth, a déclaré que même si des os complets de Tapejaridae ont été découverts en Chine, et que des représentations en 3D peuvent être trouvées au Brésil ou que des fragments d’ossement sont rarement retrouvés dans le monde, nous en avons encore beaucoup à apprendre sur cette catégorie de dinosaures.

Il rajoute, à propos de l’île de Wight, que c’est déjà un site particulièrement important, car de nombreux dinosaures du Crétacé, tels que l’Iguanodon bernissartensis ou l’Hypsilophodon foxii, y ont déjà été découverts. Le Wightia declivirostris est par contre le premier de son genre à y avoir été trouvé et cela ne fait donc que donner plus de valeur paléontologique à ce site.

Voici le Wightia declivirostris, une nouvelle espèce de Ptérosaure découverte en Angleterre. Crédits Megan Jacobs