Voici les 12 métiers préférés des tueurs en série

Les tueurs en série sont connus pour faire partie des catégories de criminels les plus dangereux au monde aussi bien pour leur folie meurtrière que pour leur goût pour le sang, la mise en scène et la torture. À ce sujet, un professeur en criminologie a dévoilé qu’en dehors de leurs passions et leurs loisirs inhabituels pour les meurtres, les tueurs en série sont des personnes tout à fait normales dans la réalité.

Selon Michael Arntfield, ils vont travailler pour gagner leur pain quotidien. Avant que vous ne soupçonniez des collègues de travail d’en être potentiellement un en dehors des heures de travail, le professeur de criminologie a établi une étude dressant la liste des métiers où il y a de fortes chances d’en trouver.

Michael Arntfield a passé les cinq dernières décennies à dresser un portrait en commun des tueurs en série.

De simples travailleurs à postes à responsabilité ou gouvernementaux

Michael Arntfield a décrit les douze emplois les plus susceptibles d’attirer les tueurs en série dans son nouveau livre Murder in Plain English. Cette liste comprend des emplois de toutes les catégories, allant d’emploi non qualifié à emploi sous-qualifié, d’un emploi qualifié à fonction à responsabilité et même à des postes militaires.

Plus concrètement, les tueurs en série aiment travailler comme : ouvrier général, portier d’hôtel, préposé de station-service, ouvrier forestier, chauffeur de camion, gestionnaire d’entrepôt, machiniste, réparateur, rembourreur de véhicules, policier, personnel militaire et personnel religieux.

Le point commun entre tous les tueurs en série

Le professeur Michael Arntfield a expliqué à IFLScience que les tueurs en série choisissaient ces professions parce qu’elles sont pratiques pour eux et elles canalisent leur envie de tuer.

Le professeur a également déclaré qu’ils ont tendance à opter pour des emplois qui leur font sentir un certain pouvoir, une certaine emprise sur des personnes plus vulnérables ou sous leurs ordres. Ces emplois satisfont à la fois leur besoin de domination et soutiennent leur pulsion meurtrière.

Un exemple récent, le tueur en série Joseph James DeAngelo, alias le Golden State Killer, était un officier de police. Ce sont parfois des personnes en dehors de tout soupçon mais souvent, ce sont leurs folies meurtrières qui les trahissent.