Voici les 6 choses qui pourraient vous valoir d’être définitivement banni sur Facebook

Facebook a finalement révélé les règles qui vous interdiront à jamais l’accès sur le réseau social si elles sont brisées. Le réseau social vient d’annoncer les « normes communautaires » qui définissent les six activités strictement interdites sur la plateforme. « Les conséquences de la violation de nos normes communautaires varient en fonction de la gravité de la violation. » a écrit la firme de Mark Zuckerberg dans son blog.

« Par exemple, nous pouvons avertir quelqu’un pour une première violation, mais si elle continue à enfreindre nos politiques, nous pouvons restreindre leur capacité à poster sur Facebook ou désactiver leur profil. Nous pouvons également avertir les forces de l’ordre lorsque nous pensons qu’il existe un risque réel de préjudice physique ou de menace directe pour la sécurité publique. »

facebook-wifi

Cette initiative qui cherche à redorer un tout petit peu l’image du géant d’internet.

Les principales règles à respecter

Pour éviter d’être banni de Facebook, la première chose à éviter est de publier des menaces de violence ou du contenu montrant de la violence. Ensuite, tout ce qui est relatif à la vente de drogues ou d’armes est également interdit. Facebook a déclaré que le « préjudice coordonné » est aussi interdit. Cela qui signifie que l’on ne peut pas utiliser Facebook pour préparer une insurrection armée, organiser une petite guérilla ou organiser une émeute.

La deuxième catégorie majeure concerne la « sécurité » : pas d’intimidation, de harcèlement ou de mauvaise utilisation des photos de quelqu’un. L’exploitation sexuelle des adultes ou des enfants est également interdite. La troisième catégorie concerne le « contenu répréhensible ». Quiconque publie un discours de haine, de la violence graphique, de la nudité ou des messages cruels et insensibles sera puni.

Les autres règles à respecter

Les utilisateurs de Facebook devront également s’assurer de l’intégrité et de l’authenticité de leur contenu. Autrement dit, il ne faut pas spammer, se faire passer pour d’autres personnes ou répandre de fausses nouvelles.

Les abonnées devront également « respecter la propriété intellectuelle. » Ils doivent « respecter les droits d’auteur, les marques et autres droits légaux des autres. »

Enfin, il y a les « demandes liées au contenu. » C’est-à-dire qu’une personne peut être bannie si le gouvernement dépose une « demande d’enlèvement d’images d’abus d’enfants représentant, par exemple, le fait de se faire battre par un adulte ou d’être étrangler ou asphyxier par un adulte. » Les parents seront également en mesure d’ordonner la « suppression des attaques contre les mineurs non intentionnellement célèbres. »

Ces règles sont certainement strictes, mais Facebook estime qu’elles sont tout à fait nécessaires pour protéger les abonnés.

Mots-clés facebookweb