Voici les plus anciens animaux connus

À l’issue d’une récente étude, des chercheurs de l’Université de Californie, Riverside, ont conclu que les premiers animaux étaient des éponges. En 2009, l’équipe avait présenté un biomarqueur de stéroïdes appelé 24-isopropylcholestane (24-ipc), provenant de roches du sud de l’Oman. Cependant, le 24 ipc n’est pas exclusivement fabriqué par les démosponges, mais aussi par certaines algues modernes.

L’équipe de scientifiques a été menée par Gordon Love, professeur au département des sciences de la Terre de UCR. Elle a trouvé la preuve du fossile moléculaire chez une espèce de démosponge moderne nommée Rhabdastrella globostellata.

Eponge de mer

Cet indice de la plus ancienne vie animale, datant de cent millions d’années avant la période cambrienne, a été découvert dans des fonds océaniques.

Les résultats de l’étude ont été publiés dans un article récemment paru dans Nature Ecology & Evolution. L’auteur principal est Alex Zumberge, un doctorant du groupe de recherche Love.

La vie animale serait née il y a entre 660 à 635 millions d’années

« Les fossiles moléculaires sont importants pour suivre les premiers animaux, car les premières éponges étaient probablement très petites, ne contenaient pas de squelette et ne laissaient pas d’archives corporelles bien préservées ou facilement reconnaissables », a expliqué Zumberge. « Nous recherchions des biomarqueurs distinctifs et stables indiquant l’existence d’éponges et d’autres animaux primitifs, plutôt que des organismes unicellulaires qui dominaient la Terre depuis des milliards d’années avant le début d’une vie complexe et multicellulaire. »

Les chercheurs ont trouvé le même composé stéroïdien dans des roches et des huiles anciennes d’Oman, de Sibérie et d’Inde. D’après leurs calculs, cette plus ancienne forme de vie aurait ainsi évolué il y a entre 660 à 635 millions d’années, soit environ cent millions d’années avant la célèbre explosion cambrienne de fossiles d’animaux. C’était une époque où la vie était devenue beaucoup plus complexe et diversifiée.

Des animaux multicellulaires prospéraient dans les mers anciennes

« Ce biomarqueur de stéroïdes est la première preuve que les démosponges, et donc les animaux multicellulaires, prospéraient dans les mers anciennes il y a au moins 635 millions d’années », a souligné Zumberge.

« Les enregistrements combinés de Demosponge Sterane du Néoprotérozoïque, montrant des stéranes 24-ipc et 26 mes co-se produisant dans des roches anciennes, sont peu vraisemblablement attribués à une branche isolée ou à un groupe de souches disparues de démosponges », a affirmé Love. « Plutôt, la capacité à fabriquer de tels stéroïdes non conventionnels est probablement apparue au plus profond de l’arbre phylogénétique démosponge, mais englobe désormais un large éventail de groupes de démosponges modernes. »

Mots-clés animauxinsolite