Voici les smartphones sur lesquels WhatsApp ne fonctionnera bientôt plus

WhatsApp est souvent mis à jour par son éditeur. L’occasion de profiter de nouvelles fonctions, bien sûr, mais pas seulement. A mesure que les années passent, l’application devient aussi incompatible avec de plus en plus de terminaux. Et ce sont ainsi 53 appareils qui ne seront plus pris en charge par l’outil à partir du 1er novembre.

Autant dire qu’il va falloir vous préparer. Surtout si vous utilisez quotidiennement la solution.

Le logo de WhatsApp
Image par ElisaRiva de Pixabay – fond changé

Car si ces smartphones sont – logiquement – assez anciens, ils restent encore très utilisés sur certains marchés.

A lire aussi : Voilà comment WhatsApp va simplifier la gestion des vocaux

WhatsApp va abandonner une partie de son parc en novembre

Concrètement, donc, à compter du mois prochain, WhatsApp sera incompatible avec tous les appareils fonctionnant sous Android 4.0.4 ou bien iOS 9. Cela vaut également pour leurs versions antérieures.

Une fois cette mise à jour déployée, les terminaux exécutant ces plateformes vétustes ne pourront plus accéder aux messages, ni même aux photos et aux vidéos. Les personnes possédant ces appareils devront donc impérativement migrer sur une version plus récente.

Dans l’absolu, cette restriction n’a rien de très surprenant. iOS 15 est disponible depuis quelques semaines et Android se prépare à passer sur la douzième version de la plateforme.

Android 4.0.4 et iOS 9 ont donc quelques années et il est logique que ces plateformes ne soient plus supportées par des applications récentes.

A lire aussi : Les 5 prochaines nouveautés attendues sur WhatsApp

Une décision logique, mais qui risque d’avoir des conséquences

WhatsApp, comme tous les éditeurs, doit effectivement faire en sorte d’assurer la protection et la confidentialité des données de ses utilisateurs. Néanmoins, lorsqu’une plateforme n’est plus supportée, elle devient vulnérable et cela rend le travail des développeurs très compliqué.

C’est la raison pour laquelle certains éditeurs préfèrent ne plus assurer la compatibilité de leurs outils avec les plateformes les plus anciennes.

WhatsApp, de son côté, est cependant dans une position très délicate. Si la solution est bien implantée chez nous, elle rencontre aussi beaucoup de succès sur les marchés émergents. Là-bas, les forfaits coûtent en effet plus cher et ils ne misent pas tous sur le “all inclusive”. Il arrive donc que les abonnés soient facturés au SMS envoyé. Beaucoup se sont donc tournés vers WhatsApp – et les solutions concurrentes – pour réduire les coûts.

Or justement, sur ces marchés, les smartphones récents sont presque inaccessibles et de nombreux utilisateurs conservent donc leurs téléphones très longtemps. C’est donc pour eux que la décision de WhatsApp risque d’avoir de fâcheuses répercussions.

Mots-clés whatsapp