Voici où OSIRIS-REx atterrira pour prélever ses échantillons

La NASA a lancé la mission OSIRIS-REx (Origins, Spectral Interpretation, Resource Identification, Security, Regolith Explorer) le 8 septembre 2016 pour étudier l’astéroïde géo croiseur Bénou. Grâce à cette sonde, on a pu en apprendre beaucoup sur Bénou, entre autres que sa surface était recouverte de roches regroupées en vrac et non de régolithes.

Depuis cette découverte, la NASA souhaite prélever des échantillons à la surface de Bénou. Toutefois, cette mission s’avère compliquée en raison de l’environnement rocheux de l’astéroïde. Depuis plusieurs mois, l’agence spatiale américaine étudie avec les scientifiques de l’Université d’Arizona les sites sur lesquels le prélèvement pourrait se faire le plus facilement possible.

Après avoir présélectionné 4 sites sur Bénou, la NASA a enfin dévoilé l’endroit sur lequel OSIRIS-REx atterrira pour faire ses prélèvements.

OSIRIS-REx mettra le cap sur Nightingale

La NASA a profité de la réunion annuelle de l’American Geophysical Union (AGU) à San Francisco pour révéler le nom du site sur lequel OSIRIS-Rex mettra le cap. Parmi les 4 sites présélectionnés par l’agence spatiale américaine, à savoir Kingfisher, Osprey, Sandpiper et Nightingale, c’est Nightingale qui a été choisi.

Pour faire ce choix, la NASA s’est basée sur plusieurs critères. Heather Enos, de l’Université de Tucson, a indiqué que le site choisi devait présenter des caractéristiques optimales en termes de « sécurité de la sonde spatiale, de présence de matériaux échantillonnables et de valeur scientifique. »

Un prélèvement prévu pour 2020

C’est à Dante Lauretta, Directeur de la mission Origins Spectral Interpretation Resource Identification Security, qu’est revenu l’honneur d’annoncer officiellement le site choisi par la NASA. « Après avoir soigneusement évalué les quatre sites candidats, nous avons pris notre décision finale en fonction du site qui contient le plus de matériel à grains fins et de la facilité avec laquelle le vaisseau spatial peut accéder à ce matériel tout en le gardant en sécurité. »

La NASA a indiqué que Nightingale se trouvait dans un cratère de 70 m et avait une taille d’environ 16 m de diamètre. D’après l’agence spatiale américaine, l’atterrissage de la sonde dans cet endroit n’est pas sans risques. « L’engin spatial devra viser très précisément la surface de Bénou. » a indiqué la NASA.

OSIRIS-Rex devra faire son prélèvement en août 2020. Il restera sur Bénou jusqu’en 2021 et reviendra sur Terre en septembre 2023.