On sait enfin pourquoi Yoda est plus sage que Spock

La sagesse est facile à reconnaître, mais c’est tout un défi de la définir. Une équipe de chercheurs de l’Université de Waterloo a tenté d’élucider ce concept métaphysique à travers des expériences scientifiques. La question a été de savoir si l’émodiversité, ou les émotions régulant de manière négative, ont un lien avec la sagesse.

Pour ce faire, ils ont analysé les caractéristiques correspondant au « raisonnement sage ».

Yoda

En d’autres termes, les scientifiques ont voulu connaître la place des émotions dans le processus de raisonnement. « Avec notre nouvelle étude, nous voulions tester l’influence de la présence et de l’équilibre de multiples émotions en même temps sur la capacité de raisonnement sage », a expliqué Igor Grossmann, psychologue et auteur principal de l’étude.

Afin d’illustrer leur conclusion, les chercheurs ont comparé deux personnages fictifs de la science-fiction incarnant la sagesse : Yoda (l’univers Star Wars) et Spock (Star Trek). Les résultats de l’étude ont été rapportés dans le Journal of Experimental Psychology.

Deux processus de raisonnement sage

3 678 volontaires ont participé à l’expérience qui a duré quatre ans. L’étude a été divisée en six thématiques distinctes.  Les participants ont écrit les épreuves qu’ils ont vécues au quotidien dans un journal. Ils ont également répondu à des questions concernant des événements traumatisants ayant affecté leur vie ou le monde entier.

« D’une part, les travaux sur la régulation émotionnelle suggèrent qu’une régulation négative des émotions intenses peut conduire à un raisonnement plus sage », ont écrit les chercheurs. « D’autre part, les travaux émergents suggèrent que la reconnaissance et l’équilibrage des émotions fournissent des informations cruciales sur les expériences de la vie, suggérant une voie alternative au raisonnement plus sage. »

Ces deux processus de raisonnement peuvent effectivement être illustrés par le caractère respectif des deux personnages fictifs. Alors que Spock nie ses sentiments pour ne pas en être distrait, Maître Yoda préfère les embrasser pleinement.

« Ce qui unit à la fois le grand maître de l’Ordre Jedi et le premier officier du Starship Enterprise, c’est leur sens aigu des critiques, leur capacité à raisonner dans des situations complexes et leur volonté désintéressée de renoncer à leurs intérêts personnels pour le bien commun », a expliqué l’équipe.

La sagesse ne s’aligne pas sur une régulation émotionnelle uniforme

Toutefois, l’équipe estime que Yoda a un avantage sur Spock car il a plus de chance d’être heureux. « Il semble que le raisonnement sage ne s’aligne pas sur une régulation émotionnelle uniforme, telle que décrite par Spock », a souligné Grossman. « Un raisonnement sage accompagne plutôt la capacité de reconnaître et d’équilibrer un large éventail d’émotions, telles que décrites par Yoda. »

L’attitude de Yoda correspondrait mieux au concept d’émodiversité, décrit par les auteurs comme étant « la capacité de faire l’expérience d’un riche mélange d’états émotionnels équilibrés ». Il pourrait ainsi « bénéficier d’une vie riche et équilibrée en émotions » tout en restant rationnel.