Voici Shakti, le premier microprocesseur 100% indien

Grâce à “Shakti“, l’Inde entre de plain-pied dans le secteur de la conception de microprocesseurs. Créé par les chercheurs de l’Indian Institute of Technology-Madras (l’IIT-M), ce processeur est le premier à avoir été conçu, développé et fabriqué en Inde. Projet au long cours entamé en 2011, la création de cette première puce entièrement indienne pourrait permettre à l’Inde d’investir le marché et de concurrencer – à long terme – la Chine, les États-Unis, ou encore Taïwan, sur un secteur qui voit rarement entrer de nouveaux acteurs en scène. Le chemin sera encore long pour y parvenir, mais les papas de “Shakti” y croient, et leurs recherches sont soutenues en haut lieu.

L’année dernière, le gouvernement indien a ainsi versé l’équivalent de 1,5 million de dollars pour soutenir le développement de “Shakti”. L’IIT-M et le professeur Veezhinathan (qui a chapeauté l’équipe ayant œuvré au développement dudit processeur), travaillent par ailleurs à la conception d’une autre puce 100% indienne – “Parashakti” -, cette fois destinée aux supercalculateurs. Son développement devrait aboutir d’ici la fin de l’année.

Des chercheurs indiens viennent de mettre au point “Shakti”, le premier microprocesseur, conçu, développé et fabriqué en Inde. Il est la résultante d’un projet entamé en 2011, pour lequel le gouvernement indien a investi 1,5 million de dollars l’année dernière.

En attendant, le premier jet du professeur Veezhinathan et de ses équipes est nettement plus modeste. Gravé en 180nmle premier processeur 100% indien est bien loin de pouvoir rivaliser avec les ténors du marché que sont Qualcomm, Intel ou HiSilicon, mais il devrait tout de même permettre d’animer certains appareils ne requérant pas une puissance de calcul importante, comme des machines à laver ou des caméras connectées.

“Shakti” : un processeur “Open Source” qui n’est pas tout à fait étranger à Intel

Particularité première de ce petit CPU, son architecture. Cette dernière repose sur une ISA (Instruction Set Architecture) ouverte baptisée RISC-V. Similaire à l’open source, cette architecture ouverte peut être utilisée par quiconque souhaitant développer, fabriquer et vendre des puces. Un moyen indirect d’encourager des industriels indiens à se lancer dans l’aventure.

“Nous avons prouvé qu’un processeur pouvait être conçu, développé et fabriqué en Inde. C’est important pour le pays“, a déclaré le professeur Veezhinathan dans une interview accordée vendredi à l’Hindustan Times. Reste que le projet a toutefois été soutenu (visiblement de loin) par Intel. En juillet dernier, 300 unités d’une préversion de “Shakti”, nommée “Risecreek”, étaient ainsi fabriquées dans l’Oregon, sur les chaînes de fabrication du géant de Santa Clara.

Mots-clés indeprocesseur