Voici une carte de tous les câbles sous marins utilisés par Internet

Si aujourd’hui, Internet est devenu très accessible, c’est surtout grâce aux centaines de milliers de kilomètres de câbles sous-marins déployés à ce jour. Tyler Morgan-Wall en fait la démonstration avec sa carte qui présente le réseau mondial de câbles à fibre optique.

Il y a encore une vingtaine d’années, seuls les citoyens des pays développés pouvaient profiter d’internet. Ce n’est plus le cas aujourd’hui, avec une couverture mondiale approchant les 100 %. Si la situation a radicalement changé, c’est grâce aux nombreuses années de travaux de mise en place de câbles sous-marins. Ceux-ci permettent désormais de transmettre des données entre des zones géographiques séparées par la mer. Cela signifie que Google, Facebook, Netflix et Watsapp ne sont plus des services étrangers, même dans les régions les plus reculées du monde.

Crédits Pixabay

Mais quelle est la longueur totale de ce réseau de câbles et quelles sont les menaces qui pèsent sur lui ?

A lire aussi : Pour ces complotistes, c’est l’IA qui est derrière ce qu’il y a sur Internet

Transmission des données sur de longues distances

De nos jours, seule une petite partie des échanges de données informatiques à travers la planète se fait via des satellites. Les câbles à fibre optique sous-marins constituent ainsi de loin le support le plus utilisé. Selon les données officielles, les câbles sous-marins opérationnels sur la planète sont au nombre de 426. Une bonne partie d’entre eux ont un diamètre similaire à celui d’un tuyau d’arrosage.

Ils sont garnis de filaments ayant la même largeur que le cheveu humain. Leur longueur totale est estimée à plus de 807 000 miles, soit à peu près 1 494 564 km. Si on les considère cependant individuellement, il est difficile de ne pas noter d’importantes différences. Entre l’Irlande et la Grande-Bretagne, par exemple, les câbles ne font que quelques miles de long. Par contre, la longueur d’un des câbles assurant la transmission des données de l’Asie aux USA dépasse les 10 000 miles, soit environ 18 520 km !

A lire aussi : Internet moins rapide que des chevaux

Les menaces qui pèsent sur les câbles sous-marins

Toute attaque sur ces câbles peut compromettre la transmission de données d’une zone géographique à une autre. Et les menaces ne manquent pas. Les requins étaient autrefois l’une d’entre elles, car ils pouvaient mordre les câbles, pensant qu’il s’agit de proies. Mais aujourd’hui, ils ne représentent plus un risque grâce à l’existence de protections spéciales à base de Kevlar.

Ce n’est pas encore le cas pour d’autres menaces, comme les ancres de navires et les jaillissements brûlants des dorsales volcaniques. Il en va de même pour les filets des bateaux de pêche et les courants de turbidité. Il faut également noter qu’entre deux pays rivaux, des opérations de sabotage peuvent être menées sur les câbles pour nuire aux intérêts de l’autre.