Voici ce qui se passerait en cas d’annihilation nucléaire totale

Avec un inventaire mondial total d’environ 14 000 armes nucléaires et les tensions constantes entre les grandes puissances, nous vivons en ce XXIe siècle sous la menace constante et imminente d’une guerre nucléaire.

Mais à quoi ressembleraient les premières heures de cette guerre ? Des scientifiques ont réalisé une simulation « réaliste » d’une telle catastrophe, et ils l’ont baptisée PLAN A.

Un mystérieux cube confirme l'existence d'un programme nucléaire nazi

Crédits Pixabay

Une simulation de guerre nucléaire entre les États-Unis et la Russie

La vidéo semble tout droit sortir de WarGames, pourtant il s’agit bien d’une série d’événements qui se produiraient probablement si les deux plus grandes superpuissances nucléaires du monde, les États-Unis et la Russie, étaient empêtrées dans un conflit nucléaire.

Et lorsqu’on sait que les États-Unis et la Russie possèdent eux deux 90% de l’arsenal nucléaire mondial, cette simulation est donc sans aucun doute le pire scénario possible.

La simulation a été réalisée dans le cadre d’un projet exécuté par l’équipe du programme Science and Global Security (SGS) de l’Université de Princeton. C’est Alexander Glaser, l’un des directeurs du programme SGS, qui a posté la simulation sur YouTube, soulignant sous la vidéo qu’il s’agissait d’une « escalade plausible entre les États-Unis et la Russie, avec des postures de forces nucléaires, des objectifs et des estimations de décès réalistes ».

Un conflit qui ferait plus de 90 millions de morts et de blessés dès ses débuts

Glaser note dans la description de la vidéo que : « on estime qu’il y aurait plus de 90 millions de morts et de blessés dans les toutes premières heures du conflit « .

Le rapport de SGS sur PLAN A indique que le projet « est motivé par la nécessité de mettre en évidence les conséquences potentiellement catastrophiques des plans actuels de guerre nucléaire menée par les États-Unis et la Russie ».

Le PLAN A explique également que le risque de guerre nucléaire « a considérablement augmenté au cours des deux dernières années » maintenant que les États-Unis et la Russie ont abandonné les traités de longue date sur le contrôle des armes nucléaires. Sans compter que chaque camp a développé de nouveaux types d’armes nucléaires et que les circonstances de leur utilisation éventuelle se multiplient.