Voilà ce que certains américains ont fait des mystérieuses graines en provenance de Chine qu’ils ont reçues

En juillet dernier, de nombreux Américains ont reçu de mystérieux colis non sollicités provenant de Chine. À l’ouverture, les destinataires se sont aperçus que les colis contenaient en fait des graines. Depuis, les rapports concernant la réception de ces mystérieux colis n’ont pas cessé, que ce soit aux États-Unis ou dans d’autres pays, y compris en Europe.

Face à cette situation, l’USDA a fait appel à la population américaine de ne pas semer ces graines, mais plutôt d’alerter le Département de l’Agriculture et de les lui envoyer ou les envoyer aux responsables locaux par courrier. Une recommandation qui a été suivie par de nombreux Américains.

Des graines pour oiseau

Crédits Pixabay

Apparemment, d’après un rapport de Motherboard relayé par The Verge, la réception de ces mystérieuses graines chinoises a semé la panique chez de nombreuses personnes, tandis que certaines ont réagi de façon mesurée.

Certains ont même mangé ces mystérieuses graines

D’après les documents que Motherboard a obtenus de la part des départements d’État de l’agriculture, des milliers d’Américains ayant reçu ces étranges graines les ont semées, notamment en Caroline du Nord, dans le Michigan et au Nouveau-Mexique. Certaines personnes les ont même mangées. Incroyable.

Les plus sages, étant donné qu’ils n’avaient pas commandé les graines, ne savaient pas quoi en faire et ont préféré contacter les services agricoles et les ont envoyés par courrier.

La situation a conduit à des réunions et appels d’urgence des autorités, le groupe de lutte contre la contrebande et de conformité commerciale de l’USDA, la protection douanière et frontalière ainsi que le FBI ont débuté leurs enquêtes.

Ces graines restent un mystère jusqu’à maintenant

Les graines ont été analysées dans des laboratoires de semence, en Utah, les résultats d’analyse ont conclu que de nombreuses graines identifiées ne semblaient pas être nocives. Par contre, au Nouveau-Mexique, l’USDA a identifié des graines de légumes et d’autres qui étaient apparemment des semences de mauvaises herbes.

Le ou les expéditeurs des semences, le lieu d’où elles venaient (autre que la « Chine ») ainsi que l’objectif de cette campagne restent un mystère pour tous.

Finalement, l’USDA a émis l’idée qu’il pourrait s’agir d’une opération marketing qu’on appelle « brushing campaign » visant des milliers de personnes. L’agence a alors officiellement ordonné de détruire ces graines et un guide officiel a même été établi pour ce faire.

Pointé du doigt par les consommateurs, Amazon a décidé au cours du week-end dernier d’interdire toutes les ventes internationales de graines de plantes.

Mots-clés graines