Voilà ce qui se passerait si un drone entrait en collision avec un avion (MAJ)

Il ne faut jamais se fier à la taille d’un objet. Ce n’est pas parce que quelque chose est petit qu’il ne peut pas causer de sérieux dégâts à un objet qui le domine en taille. Des expériences menées par des chercheurs de l’Institut de recherche de l’université de Dayton (UDRI) ont ainsi démontré que la collision entre un petit drone et un avion pourrait être fatale pour ce dernier.

Les scientifiques ont lancé un petit drone quadricoptère DJI Phantom 2 à la rencontre d’un avion de l’aviation civile – un Mooney M20 – qui volait à une vitesse de 383 km/h.

Daech Avion

MAJ : DJI a publié un droit de réponse. Le constructeur dément formellement les conclusions de l’étude. Pour lui, les conditions du test ne reflètent pas les conditions réelles, notamment au niveau des vitesses de chaque objet. Il indique notamment que le drone utilisé dans le test ne peut pas atteindre la vitesse mentionnée.

En conséquence, DJI a demandé le retrait de la vidéo et exigé une déclaration corrective. L’intégralité du communiqué peut être consulté à cette adresse, en anglais.

Si on s’attendait à ce que le drone se brise à l’impact, c’est le contraire qui s’est produit : c’est le petit appareil qui a causé des dégâts en perçant un trou dans l’aile de l’avion.

Pourquoi ces recherches ?

Ces dernières années, les autorités ont constaté que les particuliers étaient nombreux à lancer des drones près des aéroports sans avoir conscience du danger que cela pourrait représenter pour les avions.

La logique veut que ces appareils qui soient conçus pour résister à des impacts aviaires et ne devraient pas craindre une possible collision avec un drone en plastique.

Selon Kevin Poormon, chef du département Physique des impacts de l’UDRI, un petit drone en plastique de la même taille et du même poids qu’un oiseau représente un véritable danger pour les avions. Lors de l’expérience que lui et ses collègues ont menée, ils ont constaté que le multirotor du drone a sérieusement endommagé l’aile de l’avion.

Les drones, une menace à prendre au sérieux

Les drones représentent donc une menace sérieuse pour la circulation aérienne. En l’espace de seulement quelques mois, plusieurs accidents impliquant ces appareils ont été recensés par divers organismes un peu partout à travers le monde.

Par exemple, au Canada, un drone a percuté l’aile d’un avion commercial. La même chose s’est également produite à New York avec un hélicoptère Blackhawk de l’armée américaine. En Europe, des vols ont dû être déroutés à l’aéroport d’Oslo en Norvège toujours à cause de drones.

Ces incidents sont donc assez courants et c’est en partie ce qui a motivé l’étude des chercheurs.

Jusqu’ici, rien de bien méchant, mais les prochains accidents pourraient s’avérer beaucoup plus graves, d’où l’importance de sensibiliser les propriétaires de drones. Il faudrait également établir un règlement strict sur l’utilisation de ces appareils.