Voilà comment font les serpents pour voler

Au cas où vous ne le sauriez pas, les serpents ne font pas que ramper. Certains d’entre eux ont également la capacité de voler ! Cette aptitude se retrouve surtout chez certains serpents arboricoles des pays d’Asie du Sud et du Sud-Est, comme le Chrysopelea paradisi.

À défaut d’avoir des ailes pour voler, ces espèces ondulent leur corps dans les airs pour prendre leur envol. Une équipe de chercheurs de l’université Virginia Tech, aux États-Unis, dirigée par  l’ingénieur en mécanique Isaac Yeaton, de l’université Johns Hopkins, a mené une étude pour essayer de mieux comprendre ce mouvement.

Crédits Pixabay

Les résultats de cette étude, intitulée « Undulation enables gliding in flying snakes », ont été publiés le 29 juin 2020, dans la revue scientifique Nature Physics.

Des serpents capturés en plein vol

Tous les serpents ondulent, c’est un fait. À travers leur étude, ces chercheurs ont voulu savoir si l’ondulation chez certaines espèces était un simple mouvement instinctif ou si elle leur permettait réellement de voler dans les airs.

Pour faire la lumière sur cette question, les scientifiques ont équipé sept serpents de balises de capture de mouvement. Les chercheurs les ont ensuite filmés avec une caméra à haute vitesse, capable de capturer 180 images par seconde, pendant qu’ils prenaient leur envol dans une pièce spécialement aménagée à cet effet.

À lire aussi : En Géorgie, on a fermé les parcs pour laisser les serpents s’accoupler

Un mouvement qui leur donne de la stabilité

Au cours de cette expérience, les chercheurs ont pu capturer douze vols planés au total. Les images qu’ils ont obtenues leur ont permis de faire des découvertes intéressantes sur le mouvement adopté par les serpents lorsqu’ils volent.

« Il y a une ondulation verticale. Et c’était vraiment étrange, on ne s’attendait pas à voir ça » explique Isaac Yeaton.

Ils ont aussi souligné le fait que le corps des serpents effectuait des mouvements horizontaux en forme de S quand ils sont dans les airs. Le chercheur Jake Socha, de l’université Virginia Tech, a noté que ces espèces avaient tendance à aplatir leur corps lorsqu’ils volent, pour accompagner les mouvements ondulatoires.

Pour conclure, Isaac Yeaton a déclaré que les ondulations n’étaient pas seulement un mouvement instinctif chez les espèces volantes.

« Les serpents ondulent généralement pour se propulser – ils l’utilisent pour pousser contre l’environnement. Mais les serpents volants ondulent pour la stabilité. »