Voilà comment la NASA teste ses combinaisons spatiales

Pour tester ses combinaisons spatiales et s’assurer de leur fiabilité, la NASA leur tire dessus avec un pistolet géant. Plus précisément, elle utilise un canon à air de plus de 12 m de long. Cet engin est capable d’envoyer des billes en acier sur les combinaisons à tester à plus de 3290 km/h, soit près de deux fois et demie la vitesse du son !

Selon les ingénieurs du Glenn Research Center de la NASA, ce genre de test est d’une importance capitale. Au-delà de l’atmosphère terrestre, il peut arriver que des objets (des fragments de météorites par exemple) viennent percuter les spationautes à des vitesses particulièrement élevées.

Un chat en tenue d'astronaute
Image par Akiko Nagamatsu de Pixabay – image recadrée et couleur de fond modifiée

Pour rappel, un des plus grands défis de cette mission habitée Artemis de la NASA est justement la conception d’équipements fiables pour les spationautes. La surface de Mars est un environnement particulièrement hostile pour l’homme, notamment à cause des micrométéorites.

A lire aussi : La NASA est en train de tester un taxi aérien électrique

Des tests effectués dans un vide quasi absolu

Pour simuler au mieux les conséquences que pourraient avoir des impacts importants sur ses combinaisons spatiales, la NASA les teste dans un environnement quasi vide. Autrement dit, avec son imposant canon à air, elle tire sur ses combinaisons dans un endroit où des conditions semblables à celles qui existent dans l’espace (ou sur la Lune) ont préalablement été reproduites. 

« Exécuter ce type de test d’impact balistique est essentiel pour diverses missions d’exploration aéronautique et spatiale de la NASA afin de garantir la fiabilité des équipements et des matériaux. »

Mike Pereira, responsable technique du Ballistic Impact Lab de la NASA

À noter que lors de ces tests, la National Aeronautics and Space Administration a recours à des caméras à grande vitesse. Grâce à ces appareils, ses spécialistes obtiennent des images plus précises, de quoi faciliter leurs analyses par la suite.

A lire aussi : La NASA le confirme, Perseverance a prélevé le premier échantillon de roche sur Mars !

Des tests rigoureux pour une question de vie ou de mort

C’est donc au travers de ces tests que les équipes de la NASA peuvent évaluer la résistance des matériaux qu’elles utilisent pour leurs combinaisons spatiales. Il s’agit, en outre, d’un excellent moyen de sélectionner les meilleures matières à utiliser pour la fabrication de leurs futurs équipements. La NASA se sert aussi de ces tests pour choisir certains des matériaux de construction que les astronautes pourraient utiliser pour bâtir des abris permanents sur la lune ou des planètes.

Ce test d’impact balistique n’est pas le seul que la NASA effectue sur ses combinaisons spatiales. Pour vérifier la résistance de ces équipements, l’Agence spatiale américaine y fait également tomber de grosses pierres. Les combinaisons doivent aussi passer des tests sous-marins et des tests de température, sans oublier les tests de durabilité.

Mots-clés NASA