Voilà comment l’IA rend Google Maps plus intelligent

Depuis que Google Maps existe, la façon dont nous nous déplaçons à pied, en voiture ou même en moto a drastiquement changé. Grâce au service de cartographie de Google, il est plus facile de se repérer, mais pas que. Google Maps, c’est aussi une application indispensable pour tous ceux qui souhaitent éviter les embouteillages et arriver à temps à leur destination.

Google Maps revendique actuellement un milliard d’utilisateurs. Il est considéré comme le service de cartographie le plus complet à ce jour et permet de consulter les cartes de 220 pays et territoires dans le monde. Google continue de travailler d’arrache-pied pour perfectionner cet outil.

Photo de Deepanker Verma – Pixabay.com

À travers un communiqué, la firme de Mountain View a annoncé que Google Maps s’est associé à DeepMind, un laboratoire spécialisé dans l’intelligence artificielle (IA) appartenant à la maison-mère Alphabet, pour améliorer la prédiction des trajets sur l’application.

Le géant du web en a profité pour nous expliquer comment fonctionne son IA.

Google Maps, le service qui prévient des bouchons

Au fil du temps, la technologie utilisée par Google Maps est devenue de plus en plus sophistiquée. Il ne s’agit plus d’une simple carte. Google Maps est désormais bien plus que cela. Maintenant, les utilisateurs s’en servent pour éviter les bouchons ou pour choisir l’itinéraire qui leur permettra de se rendre le plus rapidement possible à leur destination.

En ouvrant l’application, vous verrez s’afficher des informations en temps réel sur le trafic, des indications sur le bon chemin à prendre et même l’estimation du temps d’arrivée (ETA). Dans son communiqué, la firme de Mountain View a souligné que ces prédictions ont une précision de 97%.

En collaborant avec DeepMind, Google a annoncé avoir « été en mesure de réduire encore davantage le pourcentage d’ETA inexacte en utilisant une architecture d’apprentissage automatique appelée Graph Neural Networks. »

À lire aussi : Il parcourt les pistes cyclables de l’île d’Oléron pour Google Maps

Comment s’y prend Google Maps pour nous éviter les embouteillages ?

La capacité de Google Maps à prédire les embouteillages en temps réel est fascinante. Nous sommes nombreux à nous demander comment s’y prend ce service pour nous éviter les bouchons. Eh bien, Google a décortiqué le processus complexe par lequel Google Maps arrive à faire cette prouesse.

Auparavant, Google Maps se basait sur les modèles historiques de trafic d’un endroit, enregistrés au fil du temps. Ces informations étaient ensuite combinées avec les données de déplacement provenant des smartphones des utilisateurs. Il utilisait ensuite un algorithme de machine learning pour générer les prédictions du trafic routier.

Néanmoins, comme le fait remarquer Google, cette méthode n’était pas parfaite :

« Bien que cette information aide à connaître les estimations actuelles du trafic routier – si oui ou non un bouchon de circulation a une incidence sur votre trajet en ce moment même – elle ne tient pas compte de ce à quoi ressemblera la circulation dans 10, 20 ou même 50 minutes. »

À lire aussi : Google Maps étend l’affichage des feux de circulation à davantage de villes

Une application qui fait appel à une technologie de pointe

Google Maps s’est donc tourné vers le Graph Neural Networks pour fournir des prédictions plus précises. Pour ce faire, cette architecture d’apprentissage automatique prend en compte de nouveaux éléments pour affiner les prévisions du service de cartographie. Il analyse notamment la taille et la qualité des routes, pour savoir si elles sont pavées ou non, les limites de vitesse ou encore la période de l’année.

« Des éléments comme ceux-ci peuvent rendre une route difficile à emprunter, et nous sommes moins susceptibles de recommander cette route dans le cadre de votre itinéraire », lit-on.

D’après le géant du web, l’utilisation de cette nouvelle technologie permet à Google Maps d’améliorer considérablement la précision de l’ETA dans des villes comme Berlin, Jakarta, Sao Paulo, Sydney, Tokyo et Washington DC. Grâce à cette IA, il est même possible de prédire si vous risquez d’être affecté par des embouteillages qui n’ont même pas encore commencé.

À lire aussi : Encore un Google Maps Bombing de toute beauté

Des algorithmes qui s’adaptent au contexte actuel

Pendant des années, Google Maps considérait que les modèles historiques de trafic qu’il utilisait pour prédire le trafic routier étaient des indicateurs fiables. Néanmoins, la situation n’est plus la même. Suite à la pandémie de Covid-19, les modèles de trafic du monde entier ont changé de façon radicale. D’après Google, le trafic mondial a connu une baisse de l’ordre de 50% depuis le début du confinement.

Depuis quelques mois, le trafic commence à reprendre progressivement dans les régions du globe où les restrictions ont été levées. Pour s’adapter à ce changement et continuer à fournir des prédictions précises, Google Maps a dû mettre à jour les algorithmes qu’il utilise. Désormais, le service de cartographie « priorise automatiquement les modèles historiques de trafic des deux ou quatre dernières semaines. »

À lire aussi : Même Google Maps cherche à vous rickroller

Découvrez comment le service choisit les itinéraires qu’il vous propose

Nous sommes nombreux à avoir déjà sollicité Google Maps pour nous indiquer le meilleur itinéraire à suivre pour nous rendre à une destination précise dans les plus brefs délais.

Dans son communiqué, le géant du web a expliqué comment faisait son service pour choisir les trajets qu’il nous propose.

En dehors des informations sur le trafic, Google Maps prend également en compte les données provenant des administrations locales et les commentaires en temps réel des utilisateurs.

« Les données faisant autorité permettent à Google Maps de connaître les limitations de vitesse, les péages ou les restrictions des routes en raison d’une construction ou du Covid-19. »

Google Maps se sert également des rapports d’incident des conducteurs pour savoir si une route est fermée à cause de travaux, d’un véhicule en panne ou d’un objet qui barre le chemin. Le service de Google se sert de ces « deux sources pour comprendre quand les conditions routières changent de façon inattendue en raison de glissements de terrain, de tempêtes de neige ou d’autres catastrophes naturelles. »

Avec toutes ces informations à sa disposition, Google Maps peut prédire en avance si vous risquez d’être coincé dans un embouteillage pendant 30 minutes en suivant un certain itinéraire. Pour vous éviter cela, l’application de Google vous redirigera automatiquement vers un autre trajet.

Si vous avez longtemps hésité à adopter Google Maps, toutes ces informations devraient réussir à vous convaincre.

Mots-clés googlegoogle maps