Voilà de combien d’oxygène le cerveau a besoin pour fonctionner

Pour fonctionner correctement, le cerveau a besoin de beaucoup d’énergie et d’un apport suffisant en oxygène. Le cerveau humain consomme une quantité d’énergie disproportionnée, comparée à sa masse. D’après les scientifiques, près de 20% de la consommation énergétique du corps est l’œuvre de cet organe.

L’oxygène contribue en grande partie à la production de l’énergie, nécessaire au cerveau. La concentration en oxygène dans le cerveau est un paramètre important qui influence les fonctions des cellules nerveuses et gliales. Vous l’aurez compris, nous avons besoin d’une quantité suffisante d’oxygène pour permettre au cerveau d’assurer toutes ses fonctions.

Crédits Pixabay

Un groupe de scientifiques du Ludwig Maximilian University of Munich (LMU) a mené une étude, publiée dans la revue BMC Biology, qui a permis de déterminer la quantité d’oxygène dont notre cerveau a besoin pour bien fonctionner.

Une étude complexe

Les chercheurs du LMU ont utilisé des capteurs électrochimiques sur les têtards de la grenouille Xenopus laevis pour déterminer la concentration d’oxygène dans le cerveau et dans l’un des ventricules cérébraux. Grâce à cette méthode, ils ont pu contrôler spécifiquement la quantité d’oxygène disponible pour le cerveau et inhiber l’activité des cellules nerveuses à l’aide de substances pharmacologiques.

Les scientifiques ont réussi à enregistrer la relation entre la consommation d’oxygène et l’activité des cellules nerveuses, en se basant sur l’exemple des cellules nerveuses qui contrôlent les mouvements oculaires. Cela leur a permis de découvrir qu’il était impossible de mesurer la quantité d’oxygène dans le cerveau, dans un environnement normal saturé d’air.

À lire aussi : On sait enfin comment de morceau de cerveau a pu survivre pendant 2600 ans

Les cellules nerveuses consomment 50% de l’oxygène

D’après Hans Straka, coauteur de l’étude, la totalité de l’oxygène présent dans un tel environnement est immédiatement utilisée par les cellules pour synthétiser de l’énergie riche en substances. Si plus de la moitié de la concentration d’oxygène atmosphérique est disponible, cela entraînerait une saturation de l’énergie métabolique et générerait une quantité abondante d’oxygène dans le cerveau.

« Nous avons aussi été en mesure de démontrer que durant le fonctionnement normal du cerveau, seulement 50% de l’oxygène est utilisé pour l’activité des cellules nerveuses. Les 50% restants sont utilisés par les cellules gliales et permettent de maintenir le taux métabolique de base des cellules nerveuses » a expliqué Hans Straka.

Il a conclu en soulignant le fait que « les cellules nerveuses avec une activité accrue consomment plus d’oxygène. »

À lire aussi : Zika comme traitement contre le cancer du cerveau ?

Mots-clés médecinesanté