Voilà où le prochain coronavirus pourrait émerger

En mai 2021, des chercheurs de l’université de Sydney ont publié une étude qui répertorie tous les endroits du globe où une autre pandémie pourrait apparaître. Les résultats de leurs recherches devraient nous permettre de mieux nous préparer à cette éventualité. Ce que ces scientifiques ne peuvent pas déterminer, c’est la nature de la maladie qui pourrait être à l’origine de cette nouvelle pandémie.

Récemment, une étude a suggéré qu’elle pourrait bien être causée par une autre forme de coronavirus. Ces nouveaux travaux ont été menés par des chercheurs de l’université de Californie à Berkeley, de l’université polytechnique de Milan et de l’université Massey en Nouvelle-Zélande. Pour éviter une nouvelle hécatombe, ces derniers ont listé les endroits où le prochain coronavirus pourrait émerger.

Photo de Fernando Zhiminaicela – Pixabay.com

Une fois de plus, la Chine se retrouve dans la liste.

Découvrez les facteurs propices au développement des coronavirus

Plusieurs études ont révélé que différentes formes de coronavirus avaient été trouvées chez les chauves-souris appartenant à la famille des Rhinolophidae. Ces animaux sont souvent à l’origine de la transmission de ces maladies à l’Homme. Ce qu’il faut savoir, c’est qu’il existe de nombreux facteurs qui favorisent cette transmission.

Pour les besoins de leurs études, les chercheurs ont établi la liste de ces facteurs. Parmi ceux mentionnés par les experts, on retrouve la fragmentation des forêts, l’expansion de l’agriculture et l’augmentation de l’élevage de bétails. Selon eux, ces activités favoriseraient en effet le contact entre l’Homme et les chauves-souris.

La Chine, l’Inde et la France

Les auteurs de cette étude ont insisté sur la menace que représente la hausse de l’élevage de bétails. Elle contribue en effet au regroupement d’une large population d’animaux génétiquement similaire. D’après les chercheurs, certains d’entre eux sont immunodéprimés et cela les rend encore plus vulnérables aux épidémies.

Après avoir déterminé ces facteurs, ils ont étudié l’aire de répartition des chauves-souris Rhinolophidae. En combinant toutes les données à leur disposition, les chercheurs ont pu déterminer les pays où pourrait apparaître le prochain coronavirus. Une fois de plus, la Chine n’est pas épargnée. Toutefois, elle n’est pas seule.

On citera également la France, le Royaume-Uni, le Bhoutan, le nord du Bangladesh, le nord-est de l’Inde et l’état du Kerala en Inde. Bien qu’ils ne représentent pas de véritables menaces, les scientifiques ont déclaré qu’il faudrait garder un œil sur la Thaïlande, le Japon et le nord des Philippines.