Voilà pourquoi le Coronavirus Covid-19 n’a pas pu s’échapper d’un laboratoire

Les “fake news” sont devenus un véritable fléau de notre société moderne, et tous les sujets y passent même le COVID-19. Un mythe persistant à propos du nouveau coronavirus est qu’il a été fabriqué par des scientifiques et se serait échappé d’un laboratoire à Wuhan, en Chine, point de départ de l’épidémie.

Mais une nouvelle analyse du SRAS-CoV-2, le nom scientifique du virus du COVID-19, montre que cette idée n’est rien de plus qu’une fake news n’ayant aucun fondement.

Crédits Pixabay

Un virus d’une complexité redoutable

La nouvelle étude a été publiée le 17 mars dans la revue Nature Medicine, et elle a été conduite par un groupe de chercheurs qui ont comparé le génome du nouveau coronavirus avec celui des autres coronavirus connus pour infecter l’homme. Il s’agit du 229E, de l’OC43, du NL63, et du HKU1, qui ne provoquent généralement que des symptômes bénins, et le MERS, le SRAS et le SRAS-CoV-2, qui peuvent provoquer une maladie grave.

“Nos analyses montrent clairement que le SRAS-CoV-2 n’est pas une fabrication de laboratoire ou un virus délibérément manipulé”, ont écrit les chercheurs dans leur rapport.

L’équipe de scientifiques composée de Kristian Andersen, professeur agrégé d’immunologie et de microbiologie à Scripps Research, et d’autres collègues, a examiné le modèle génétique des protéines en forme de pointes qui dépassent de la surface du virus. Ce sont ces pointes que le coronavirus utilise pour s’accrocher aux parois externes des cellules de son hôte, avant de pénétrer dans ces cellules.

Ces protéines de pointe ont deux caractéristiques clés dont les séquences géniques ont particulièrement intéressé les scientifiques : le capteur, ou domaine de liaison aux récepteurs, qui s’accroche aux cellules hôtes; et ce qu’on appelle le site de clivage qui permet au virus de s’ouvrir pour pouvoir pénétrer dans ces cellules.

L’analyse des chercheurs leur a permis de découvrir que la partie en “crochet” de la pointe du virus avait évolué pour cibler en particulier un récepteur situé à l’extérieur des cellules humaines. Ce récepteur s’appelle ACE2, et il joue notamment un rôle dans la régulation de la pression artérielle. La connexion des pointes du SRAS-CoV-2 sur l’ACE2 est si efficace que les chercheurs pensent que les protéines de pointe du virus ne sont pas le résultat du génie génétique, mais plutôt de la sélection naturelle.

Pourquoi le COVID-19 n’a pas pu être créé en laboratoire ?

Le SRAS-CoV-2 est très proche, dans sa structure, du virus à l’origine du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS), qui s’est répandu dans le monde il y a environ 20 ans. Les chercheurs ont étudié les codes génétiques du SARS-CoV et du SARS-CoV-2 pour savoir ce qui différenciait les deux virus. À travers des simulations informatiques, ils ont essayé de savoir si les mutations du SARS-CoV-2 avaient contribué à le rendre si efficace dans sa contamination des cellules humaines. La réponse est non !

En effet selon les modèles informatiques, les mutations du SARS-CoV-2 n’ont rien à voir avec son efficacité à contaminer les cellules de son hôte. Si le virus avait été délibérément conçu en laboratoire comme l’affirme la rumeur, pourquoi les scientifiques auraient-ils choisi des mutations qui, selon les modèles informatiques, ne fonctionneraient pas ? Le fait est que le nouveau coronavirus a lui-même trouvé un moyen différent et meilleur de muter, qui surpasse de loin tout ce que les scientifiques auraient pu créer en laboratoire, explique l’étude.

Une autre raison pour laquelle le COVID-19 n’a pas pu être fabriqué en laboratoire est que sa structure moléculaire globale est distincte des autres coronavirus connus. Elle ressemble plutôt à des virus qu’on trouve chez les pangolins et les chauves-souris, des virus qui avaient été peu étudiés jusque là, car connus pour ne pas être dangereux pour l’homme.

“Si quelqu’un cherchait à créer un nouveau coronavirus comme agent pathogène, il l’aurait créé à partir de l’épine dorsale d’un virus connu pour causer des maladies”, peut-on lire dans un communiqué de Scripps.

Mais alors d’où vient le nouveau coronavirus ?

Le groupe de chercheurs propose deux scénarios possibles à l’origine du SRAS-CoV-2 chez l’homme. Un premier scénario serait que le virus a une origine similaire à celle de quelques autres coronavirus récents qui ont fait des ravages au sein des populations humaines. Dans ce scénario, le virus est passé directement d’un animal à l’homme : des chameaux dans le cas du syndrome respiratoire du Moyen-Orient (MERS) et des civettes dans le cas du SRAS.

Dans le cas du COVID-19, les chercheurs pensent que le virus vient de la chauve-souris, qui l’a transmis à un autre animal intermédiaire (certains scientifiques soupçonnent le pangolin) qui l’a ensuite transmis à l’homme. Dans ce scénario possible, le nouveau coronavirus possédait déjà, avant de passer à l’homme, les caractéristiques génétiques qui le rendent si efficace pour infecter les cellules humaines.

Le deuxième scénario proposé par les chercheurs suggère que les caractéristiques pathogènes du virus n’ont évolué qu’après qu’il soit passé de son hôte animal à l’homme. On retrouve en effet une “structure en crochets” similaire à celle du SRAS-CoV-2 chez certains coronavirus originaires de pangolins. Un pangolin a donc pu transmettre directement ou indirectement son virus à un hôte humain. Puis, une fois à l’intérieur de l’hôte humain, le virus aurait pu évoluer pour acquérir son autre caractéristique clé : le site de clivage qui lui permet d’entrer facilement dans les cellules humaines.

23 réflexions au sujet de “Voilà pourquoi le Coronavirus Covid-19 n’a pas pu s’échapper d’un laboratoire”

  1. On a aussi le droit de penser ce que l’on veut non ? C’est encore autorisé ? Pourquoi soudainement devons-nous faire confiance à ses laboratoires ? La théorie du complot est partout c’est vrai mais il n’ya pas de fumée sans feu. C’est pas comme ci cela n’était jamais arrivé non plus et nous sommes nombreux à penser que oui “pourquoi pas” ce virus a été crée/modifié…. Après tout, le fondement adverse se résout à de simples theses ? Finalement c’est la même chose…

    Répondre
    • Il n’y a pas de fumée sans feu. Justement, ce qu’il faut c’est rester factuel et s’appuyer sur des constats vérifiés. La science est clairement la meilleure réponse, et ce pour une raison évidente : la communauté scientifique est composée de personne de tout bord, de tout horizon.

      Je ne dis pas que les gouvernements jouent la carte de la transparence, simplement qu’il faut s’en tenir au fait et ne pas sombrer dans la paranoïa.

      Répondre
      • Ben dis donc vous y allez fort là. Donc si on est pas d’accord avec la vérité officielle on est OBLIGATOIREMENT un complotiste ?!!
        C’est à dire que quand le gouvernement nous dit que les tests ne servent à rien, que les masquent ne servent à rien et que de toute façon le corps médical sera livré sous 48h et que quelques semains plus tard il n’y a RIEN, c’est la vérité à laquelle il faut (apparemment avec votre appui) croire ?
        La carte de la transparence, vous plaisantez là. Vous appelez cela transparence ?!! Mais c’est du mensonge d’état. C’est gravissime, des vies sont en jeu et ce ne sont pas ceux qui se pose des questions qui font mourir les gens, c’est l’incurie des gens au pouvoir face à la pandémie.
        Il va y avoir du ménage à faire dans ce pays. Une partie de ceux qui croient être une élite doivent dégager.
        Quand il y a une succession de coincidences aussi forte, il est SAIN et VITAL de se poser des questions. Cela ne préjuge pas de la réalité de ce qui s’est passé mais le questionnement est un des piliers de la démocratie.
        Et on se permet de critiquer d’autres pays ?
        Les thuriféraires de Macron, dont vous semblez faire partie et c’est votre droit, ne manquent pas d’air quand même.
        Fredzone est tombé bien bas…
        Je ne suis pas prêt de revenit…

        Répondre
        • Pardonnez moi mais quel est le rapport entre cette étude scientifique et le gouvernement actuel ?

          Plus important encore, a quel titre vous permettez vous de me politiser ? Connaissez vous mes idéaux politiques ? Savez vous pour qui je vote ?

          Lorsque je parle de rester factuel, c’est au sens scientifique du terme. Je pense que vous vous trompez de
          combat.

          Répondre
            • Cet article traite d’une étude scientifique menée sur le covid-19, étude portant sur son fonctionnement et origines. Vous avez même le lien dans l’article si vous voulez la consulter.

              Il est bien entendu naturel de se poser des questions et c’est précisément ce qu’ont fait ces chercheurs. L’étude est complète, intéressante, et elle permet justement de prendre du recul sur le virus… et sur les nouvelles discutables circulant à son sujet sur bon nombre de réseaux sociaux.

              Je ne comprends donc pas vos attaques à mon encontre, ni même ce que vient faire la politique là dedans.

              Répondre
  2. Je ne comprends pas pourquoi on parle de fake news.
    Je pense que son origine est inconnu et que le risque zero n’existe pas. Des laboratoires où l on crée des armes biologiques existent dans de nombreux pays. Un accident peut arriver …
    En France nous avons encore le virus de la variole, pourtant ce virus est éradiqué.

    Répondre
    • Justement, techniquement et comme l’explique l’article, il est impossible que ce virus ait été créé de toute pièce en laboratoire. Et malheureusement, on voit passer beaucoup de publications prétendant le contraire sur Facebook et consort.

      Répondre
      • Je vous remercie pour votre réponse. Je ne cherche pas à m’informer sur facebook. Je cherche l’information chez des chercheurs ou des personnes ayant une légitimité à donner leurs avis. Aujourd’hui selon toutes les études que j’ai lues, je ne sais pas si le virus est “fait main” ou de façon naturel. Je ne crie pas au complot, je cherche juste des réponses sans me fermer de portes

        Répondre
      • Bonjour,
        L’article n’est malheureusement pas complet car il ne parle que de conception du virus. Mais rien n’empêche un labo d’avoir identifié le virus et de l’étudier. Je ne crie pas au complot, juste que ça n’empêche pas un accident

        Répondre
  3. pourquoi un fake news ? l origine ne vient pas de chine mais des usa larguer en priorité sur la chine et l Iran ( les deux premiers pays touches car anti usa et anti Israël ) , quand a croire les scientifiques des laboratoires vu qu il sont payes par les lobby pharmaceutique pour ma part je n ai aucun doute que ce virus a été envoyer intentionnellement et dans un but précis remettre a plat l Economie mondiale qui se cassait la tronche, et a ceux qui vont me lire n oubliez jamais que les plus grosses mafia du monde sont toujours ceux qui nous dirigent

    Répondre
    • Qu’est ce qui te permet d’affirmer (preuves à l’appui) que le virus ne vient pas de Chine?
      Moi je suis preneur de toute théorie du moment que les preuves sont “béton” et pas des “on dit/je voudrais que/le petit doigt du corbeau de ma concierge me l’a soufflé”.

      Répondre
  4. Il y a quand même de quoi se poser des questions … Un labo P4 à Wuhan, l’épidémie part de Wuhan. Mais ce qui me fait me poser des questions, c’est le fait que notre ancienne ministre de la santé, Agnes Buzyn, avait l’air de très bien connaitre la dangerosité et le fort taux de contagion de ce virus. Et pour cause, son mari était l’ex-directeur des projets biologiques de ce laboratoire donc connait très bien ce qu’il s’y passe.

    Répondre
    • Bonjour Ribellu,
      Merci pour votre message, moi aussi je vote RN et j’adore véhiculer des informations comme celle-ci. Est ce que vous pouvez donner les détails de votre argumentaire afin que votre opinion soit portée à la vue de tous ? Merci d’avance et bonne journée.

      Répondre
  5. Si des experts l’on dit, alors c’est sur que l’on risque de voir
    apparaitre dans quelques temps Quelques conflits d’intêrets avec les
    labos, enfin c’est comme ça que ça se termine d’habitude.

    Répondre
  6. Bonjour,

    Le titre devrait être sensible aux théses évoquées. Ils n’affirment pas qu’il est naturel, d’aprés vos dires, mais qu’il n’apparait pas d’indice supposant qu’il est artificiel avec des explications sommes toutes trés vagues.
    – Ils disent, la sélection naturelle est incroyable pour être artificielle : Sans blague…quand on fait en laboratoire de la réplication sélective on va prendre les agents les moins parfaits ?
    – Argument encore plus nul : Si on voulait créer un virus mortel on prendrait un virus connu et ultra mortel. Sans blague, les chercheurs n’ont pas pensé qu’on pourrait faire de la rétroingénierie biomoléculaire et aurait pris le virus EBOLA version supersayen ?

    Répondre
  7. Et voilà pourquoi la science est plus importante que le football ou les jeux vidéos ;) Le raisonnement et l’esprit critique sont essentiels en ces temps d’épidémie. Certains complotistes sont allés trop loin dans leurs idées délirantes et aucune étude fiable, aucun discours sensé ne pourra les convaincre. Il est déjà trop tard. C’est dommage pour eux car au final ils risquent de mettre leurs propres vies en danger.

    Répondre
  8. Cet article ne prouve strictement rien. Et s’auto-annule avec ceci: “
    Elle ressemble plutôt à des virus qu’on trouve chez les pangolins et les
    chauves-souris, des virus qui avaient été peu étudiés jusque là”.Voilà. Structure de Virus peu étudiés. Rien ne prouve formellement qu’il soit naturel ou artificiel, ou naturel et utilisé comme une arme. Pour ma part j’ai plutôt tendance à penser qu’il s’agit d’un cadeau de “dame nature”. On pourrait même peut être envisager que ces corona-saloperies font partie d’un “package” dérivé du système immunitaire de la PROIE vers le PREDATEUR. De ce fait, on entre dans un nouveau domaine, un nouveau concept: l’attaque immunitaire (en opposition aux défenses immunitaires). Ceci n’est que la théorie d’un gars qui n’est pas virologue mais qui en sait assez sur les corona-saloperies pour répéter, depuis 4 ans, que ces ordures allaient accoucher d’un monstre dangereux, naturellement. J’aurais préféré avoir tort.

    Répondre
  9. Le CoroconnardVirus a infecté les neurones de certains … Comme par hasard , ça vote à 40% pour le RN . Mais le plus grave, c’est que ça touche en majorité la gente féminine . Si vous pensez que je suis un vieux misogyne , vous n’avez qu’a lire les avis de ces mêmes personnes . Ce n’est pas piqué des vers ou hannetons !!!

    Répondre
  10. Je ne vois aucunement la preuve que cela ne peut venir d’un laboratoire. Arrêtez aussi de croire que tous ceux qui croient à une erreur humaine venant d’un labo sont extrémistes ou je ne sais quoi, depuis le début, on ne fait que nous mentir, le bon sens c’est avant tout arrêter de croire ce que l’on nous dit en boucle dans les médias les plus connus, alors cette info vient d’un scientifique américain et cette news est sortie depuis 15 jours, je n’ai malheureusement pas copier le lien, si je le retrouve je le posterai après, car qu’on y croit ou pas, c’est quand même plus crédible car bien expliqué, avec notamment des explications concrètes sur la mutation du SRAS, au marché de Wuhan après une fuite du labo quelques jours avant, et oui, la chauve-souris ou le pongolin sont suspectés d’avoir fait muter le SRAS en covid 19, après libre à vous de croire ou pas….mais ce qui est sûr, c’est qu’il faut voir plus loin que le bout de son nez….Je suis anti Macron, pas pro Mélenchon, et je suis à 100% anti RN, FN ou toute autre, et les erreurs du gouvernement vont nous offrir sur un plateau Mme Lepen, c’est à vous de réagir, en vous rendant compte qu’il est le pire président de ces 40 dernières années, il a tué la droite et la gauche, cet équilibre qui a fait qu’on est resté un pays encore un peu libre, il faut l’éliminer avec sa politique de destruction, sinon on aura malheureusement pire à la fin……Ce que je veux dire à la fin, c’est qu’il ne faut pas défendre l’indéfendable car certains extrêmes disent certaines vérités, le meilleur exemple est cette réforme des retraites….

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.