Voilà pourquoi VLC veut envoyer un cône de chantier sur la Lune

VLC, sous la houlette de VideoLan, est sans conteste une des applications les plus populaires depuis son entrée en service en 2001. A ses débuts, cette application servait à la diffusion de vidéos pour les étudiants de l’École centrale Paris. Disponible en open source, elle s’est développée en partie à l’initiative de contributeurs de toutes nationalités. Le service a depuis largement dépassé les murs de l’École centrale Paris avec ses plus de 700 millions d’utilisateurs.

Si en 2005, seule l’icône en forme de cône de Lübeck a subi une légère modification, en 2021, c’est l’interface utilisateur qui connaîtra un relooking significatif. Le changement portera surtout sur une palette de couleurs dont la principale qualité sera une meilleure expérience utilisateur. L’aspect des icônes sera également revu pour paraître plus moderne.

Crédits Pixabay

La version 4.0, annoncée pour cette année, marque de façon symbolique le 20e anniversaire de VLC. Elle doit apporter une touche bien plus moderne à l’expérience de vidéo streaming.

VLC prêt à suivre le chemin de Plex ?

L’application a toujours été en distribution libre et envisage d’intégrer encore davantage de contenus en ligne à l’instar de Plex. Ce faisant, elle pourrait générer de nouvelles sources de revenus. Selon le président de la fondation VideoLan, l’exemple de Plex mérite d’être suivi afin que l’application puisse s’autofinancer pour assurer un service de qualité au grand public.

Pour marquer le coup, VLC lance le projet d’envoyer sur la Lune des messages vidéo destinés aux futurs explorateurs de la Lune. Tout un chacun est convié à participer à cette idée plutôt loufoque, mais incontestablement sympathique.

Le dernier délai d’envoi de ces messages est fixé au 20 février 2021.

VLC cède enfin aux sirènes de la publicité

Avec le succès que connait VLC et les améliorations que ses développeurs comptent apporter à la nouvelle mouture, l’application enregistre aussi bien des opportunités d’expansion que des contraintes plus que déplaisantes. VLC se dit par exemple être dans le collimateur de la NSA et de la CIA.

Si auparavant, l’équipe de VLC a toujours repoussé les avances de la publicité, elle est désormais plus encline à monnayer ses services ou du moins, utiliser les revenus de la publicité pour assurer l’avenir de l’application.

Mots-clés vlc