Voilà quel est désormais le plus gros volcan au monde

Une nouvelle étude scientifique vient de prouver que le Pūhāhonu est le plus grand volcan au monde. Il s’agit d’une longue chaîne de montagnes de magma ancien et de volcans sous-marins qui s’étend sur 952 kilomètres au nord-ouest d’Honolulu, à Hawaii, jusqu’à la frontière russe.

Son point culminant est présenté par deux pics qui se dressent à 52 mètres au-dessus du niveau de la mer.

Un volan en éruption

Crédits Pixabay

Une équipe de chercheurs a utilisé des sonars et des détecteurs de gravité pour mesurer la totalité de l’empreinte topographique de Pūhāhonu. Ils ont constaté que ce volcan contient environ 150 000 km3 de roche et que son volume est deux fois supérieur à celui du Mauna Loa, le précédent détenteur de titre.

Les pics, appelés les « Gardner Pinnacles », sont les seules parties visibles du plus grand volcan du monde. Toutefois, ils ne représentent que 30 %, de sa totalité. Le reste est enfoui profondément sous terre.

Largement plus haut que le mont Everest

« Le volume montre que Pūhāhonu est plus énorme que tout autre connu jusqu’à présent, y compris le Mauna Loa, qui était présumé être le plus grand volcan sur Terre », a publié le chercheur.

Jusqu’à cette découverte, le plus grand pic appelé Mauna Loa détenait encore ce record. Il émerge sur la grande île d’Hawaï et sa base se trouve au fond de la mer. Au total, il s’élève à plus de 9 170 m et son volume dépasse les 80 000 km3. Ce volcan est largement plus haut que le mont Everest.

Cependant, Pūhāhonu a réellement battu le Mauna Loa à cause de ses dizaines de milliers de kilomètres cubes de roche volcanique enfouis sous le fond de l’océan. Au cours de sa formation, il a fait couler la croûte terrestre sur des centaines de kilomètres. Cela s’est passé il y a 14 millions d’années. Toutefois, la plupart de ses 120 volcans sont morts depuis longtemps.

À lire aussi : Yellowstone pourrait exploser n’importe quand selon les volcanologues

Le volcan le plus chaud au monde

D’après les scientifiques, Pūhāhonu pourrait également être l’un des volcans les plus chauds au monde. Dans le cadre de cette étude, ils ont examiné plusieurs échantillons d’olivine prélevés sur divers endroits. Cette substance est un minéral qui se forme lorsque le magma refroidit et se cristallise.

La composition de l’olivine a permis aux chercheurs de connaître la température du volcan avant sa cristallisation. Ils ont estimé que le magma devait avoir 1 700°C lorsqu’il a coulé pour la première fois.

À lire aussi : Et si les volcans avaient réussi à ramener la vie sur Terre ?

Mots-clés volcanologie