Le vol inaugural de la première fusée commerciale japonaise a fini par une explosion

Ce n’est jamais facile de lancer une fusée pour la première fois. Avec tous les paramètres à considérer, on voit rarement un nouveau modèle de fusée atteindre l’orbite du premier coup. Au Japon, la compagnie Space One a lancé pour la première fois sa fusée Kairos le 13 mars dernier, et le véhicule a explosé quelques secondes seulement après le décollage.

La fusée Kairos mesure 18 m de long. Elle a décollé pour la première fois du Space Port Kii à Kushimoto dans l’Ouest du Japon à 02 :01 GMT. Selon les informations, quelques secondes après que le véhicule a quitté la rampe de lancement, le système d’autodestruction a été déclenché. Cette tentative de devenir la première compagnie privée japonaise à atteindre l’orbite a ainsi été stoppée prématurément.

La fusée Kairos de Space One
Crédits Kyodo News Plus

A lire aussi: La fusée H3 atteint l’orbite lors du deuxième lancement

L’avis de Space One

Au cours d’une conférence donnée après le lancement, les responsables de Space One ont indiqué que l’explosion n’avait fait aucun dégât et qu’aucun membre du personnel n’avait été blessé.

Masakazu Toyoda, le président de la compagnie, a déclaré que la fusée a arrêté le vol après avoir jugé qu’il était difficile d’atteindre l’objectif de la mission. Les responsables n’ont pas donné de détails concernant ce qui aurait pu déclencher le système autonome d’autodestruction. Une enquête va maintenant être menée pour connaître la cause de l’échec du vol. Le prochain vol dépendra des résultats de l’enquête et des mesures qui devront être prises.

La fusée Kairos

La fusée Kairos de Space One est constituée de trois étages alimentés au carburant solide, et d’un étage supérieur utilisant du carburant liquide. Le véhicule a été développé pour transporter une charge de 250 kg en orbite basse terrestre. Il a aussi été conçu pour être hautement automatisé.

L’entreprise Space One, basée à Tokyo, a été créée en 2018 par les actionnaires majoritaires Canon Electronics, IHI Aerospace Co., Ltd., Shimizu Corporation et la Banque de Développement du Japon. L’objectif de l’entreprise est de pouvoir effectuer plus de 20 lancements par an d’ici la fin de la décennie.

Cet échec de la fusée Kairos est un coup dur pour le Japon qui a comme projet de développer son industrie spatiale. Actuellement, le comité de politique spatiale du pays est en train de travailler sur les détails d’un fonds stratégique spatial de 6,12 milliards d’euros sur 10 ans pour stimuler l’autonomie, l’innovation et la compétitivité du pays dans l’espace.

SOURCE: Space.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.