Volocopter, la station de taxis volants du futur

La station pour taxis volants de Volocopter, une firme allemande, est sur le point de voir le jour. La viabilité technique de ce projet de taxis volants autonomes a d’ailleurs été prouvée. Pour satisfaire la curiosité du public, Volocopter a prévu un aperçu du fonctionnement d’une station Volo-Hub.

Les taxis atterriront donc sur le toit d’un immeuble, puis un tapis roulant les mènera à un hangar. Les passagers seront ainsi embarqués et débarqués au fur et à mesure des courses.

Volocopter

Avec ce concept révolutionnaire et innovant, Volocopter prévoit de faire décoller un taxi toutes les 30 secondes. Les aires d’atterrissage seront ainsi installées près des commerces, des hôtels, des gares et des grandes entreprises. Selon Alex Zosel, le cofondateur de Volocopter : « Une fois mise à l’échelle, voler ne sera pas significativement plus cher que de prendre un taxi, mais ce sera significativement plus rapide. »

D’après les prévisions de la start-up, les drones taxis seront capables de transporter 100 000 personnes à l’heure.

Les drones taxis présentés au CES 2018

Pour tester son drone taxi, Volocopter avait programmé un vol d’essai en public à Dubaï en septembre 2017. Cette innovation était présente au Consumer Electronics Shows 2018 à Las Vegas. Le drone équipé de 18 rotors électriques était le centre de toutes les attentions durant la conférence d’Intel.

Il faut dire que l’appareil fut présenté d’une manière exceptionnelle. Il s’est élevé à deux mètres du sol et s’est envolé sur quelques mètres.

Cela a suffi à capter l’attention des férus de nouvelles technologies. Pour rappel, Intel a pratiquement développé une plateforme matérielle et logicielle pour les drones.

Le point sur le fonctionnement des drones taxis

Le drone taxi intègre un contrôleur de vol qui le maintient en équilibre ainsi que plusieurs dizaines de processeurs qui relient les informations aux rotors. La participation d’Intel est primordiale pour concrétiser ce projet, d’autant que les concurrents sont à l’affût de la moindre faille. Il s’agit notamment d’Uber, d’Airbus et de la firme chinoise Ehang.

D’après les prévisions, les premiers engins feront partie du paysage d’ici 5 ans. Déjà, Dubaï espère qu’elle sera la première à accueillir le service de drones taxis. Nous attendons donc impatiemment l’aboutissement de cet extraordinaire projet.

Mots-clés insolite