Votre premier souvenir est sans doute inventé de toute pièce

Près de 40% des personnes ont un premier souvenir fictif, selon une étude publiée dans la revue Psychological Science, l’une des plus importantes jamais réalisée sur le sujet.

Les scientifiques s’accordent à dire que les premiers souvenirs des gens datent d’environ 3 à 3 ans et demi, et l’incapacité de la plupart des adultes à retrouver des souvenirs d’événements et de situations antérieurs à cet âge est appelée amnésie infantile.

Bébé IA

Quel est votre souvenir le plus ancien ?

Mais une équipe de chercheurs de trois universités britanniques – la City, University of London, l’Université de Bradford et la Nottingham Trent University – a constaté que sur 6 641 personnes interrogées dans le cadre d’une étude, 38,6% déclaraient avoir des souvenirs de l’âge de 2 ans ou moins. Parmi eux, 893 personnes ont déclaré avoir des souvenirs remontant à l’âge de 1 an ou moins, une tendance particulièrement répandue chez les adultes d’âge moyen et plus âgés.

Les chercheurs ont demandé aux participants de décrire leurs premiers souvenirs et de quand ils dataient, à la condition qu’ils devaient être certains que les souvenirs étaient des expériences directes. Cela élimine tout souvenir basé sur une photo de famille, une histoire ou des sources similaires. Après que les participants se soient rappelé leurs premiers souvenirs, l’équipe a analysé les différents aspects des descriptions.

Des souvenirs primaires fictifs, construits de toute pièce

“Quand nous avons regardé les réponses des participants, nous avons constaté que beaucoup de ces premiers ‘souvenirs’ étaient souvent liés à l’enfance, et un exemple typique serait un souvenir basé sur un landau (poussette d’enfant)”, Martin Conway, un des coauteurs de l’étude a déclaré dans un communiqué.

“Pour cette personne, ce type de souvenir pourrait résulter de quelqu’un qui disait quelque chose comme ‘Maman avait un grand landau vert.’ La personne imagine alors à quoi cela aurait pu ressembler”, Explique Martin. “Au fil du temps, ces fragments deviennent alors un souvenir, et souvent la personne va commencer à ajouter des choses, comme des jouets alignés au-dessus.”

À mesure que nous vieillissons, ces représentations mentales sont revécues plusieurs fois lorsqu’elles sont rappelées, renforçant le souvenir au point que la personne ne se rend plus compte qu’elles sont fictives