Votre QI ne dépend pas de votre niveau en maths

Ceux qui sont nuls en maths sont-ils forcément des imbéciles ? Pour les membres de Mensa, une personne peut être intelligente sans être une calculatrice vivante. Lors d’un test de Quotient intellectuel (QI), utilisé habituellement pour évaluer la compétence intellectuelle, les mathématiques ne seraient que des outils permettant d’estimer la capacité de raisonnement. L’esprit logique et la rapidité d’analyse seraient plus appropriés pour jauger l’intellect.

En matière de QI, Mensa est une institution de référence. Il s’agit d’une organisation qui regroupe les personnalités ayant le QI le plus élevé de la terre. Il faut passer par un test, que seulement 2 % de la population peut réussir, pour entrer dans ce cercle fermé. Contrairement à ce que l’on pourrait penser, un bon nombre de ses membres n’excellent pas en maths.

L'image d'un cerveau
Crédits Pixabay

Si les maths étaient un critère d’intelligence, beaucoup de génies n’en seraient pas. Par exemple, Katja Koggelmann a toujours eu des difficultés dans le domaine des chiffres en général. Ce génie londonien affiche pourtant un score de 142 de QI.

Pourquoi le QI ne dépend pas du niveau en maths ?

Il n’y a pas de corrélation directe entre les mathématiques et les résultats aux tests de QI. En fait, le QI est inné. Or, les connaissances sont acquises par l’expérience. C’est la raison pour laquelle les maths ne peuvent pas servir de base solide pour évaluer la capacité de discernement.

« Les gens pensent qu’il y a une relation entre les maths et une haute intelligence. Mais il n’y en a pas. En réalité, la confusion vient du fait que beaucoup de personnes estiment que la faculté de résoudre des problèmes mathématiques est associée à un QI élevé. »

Ann Clarkson, porte-parole de Mensa

Elle a ajouté qu’un test réel de QI ne contient pas de mathématiques, si ce n’est de simples exercices arithmétiques. Une évaluation de l’intelligence doit plutôt considérer le « sens du raisonnement des gens, leur capacité à réfléchir rapidement et leur reconnaissance des formes ». 

A lire aussi : Les personnes avec cette caractéristique physique seraient plus intelligentes que la moyenne

Beaucoup de génies sont nuls en maths

Aussi étonnant que cela puisse paraître, certaines personnes au QI surdéveloppé ont des difficultés en mathématiques. Certaines d’entre elles éprouvent du stress face aux alignements de chiffres, d’autres ont tout simplement plus de facilité avec les lettres qu’avec les nombres.

« Si je vous disais qu’est-ce qui manque à la séquence : 1- 3 – 6 – 10 – ? -21 – 28 ? Les nombres ne sont là que pour mettre en valeur la logique de la suite arithmétique. »

Cet exemple met en évidence l’idée que les maths n’ont rien à voir avec l’intelligence proprement dite.

« Beaucoup de membres de Mensa vous diront qu’ils sont nuls en maths. »

Clarkson

Il serait ainsi plus sage d’éviter de juger l’intelligence d’un individu par rapport à son niveau en mathématiques. Des génies sommeillent peut-être sous la couverture de personnes moins douées avec les chiffres.