Vous allez enfin savoir si vous êtes riche

L’argent ne fait peut-être pas le bonheur, mais il y contribue fortement, et toutes les personnes qui en ont manqué vous diront la même chose. Oui et désormais, grâce à l’étude publiée par l’INSEE, vous allez enfin savoir dans quelle catégorie vous vous rangez.

Disponible ici, l’étude porte sur le salaire médian des Français en 2019 et elle donne de précieuses indications sur leur niveau de vie.

Une illustration montrant une personne en train d'arroser une plante avec des billets verts
Image par mohamed Hassan de Pixabay

D’après les chiffres, on apprend ainsi que le niveau de vie médian de la population française a augmenté de 2,6 % entre 2018 et 2019, soit la plus forte progression enregistrée depuis le début des années 2000.

Le niveau de vie médian a augmenté en France

Désormais, donc, le revenu annuel médian net se situé à 22 040 €, soit environ 1 836 € net par mois.

Ce chiffre n’arrive pas seul. L’INSEE indique également que les 10 % des personnes les plus modestes ne dépassent pas les 11 660 € annuels et doivent donc se contenter de seulement 971 € par mois. A contrario, les 10 % des personnes les plus aisées ont un revenu annuel supérieur à 39 930 €, soit environ 3 327,50 € par mois. Si vous gagnez cette somme, ou plus, vous faites donc partie des Français les plus riches.

Plus surprenant, il semblerait également que les inégalités du niveau de vie soit en baisse. L’indice de Gini était ainsi de 0,289 en 2019, contre 0,298 l’année précédente. Il faut en revanche signaler que cet indice avait beaucoup augmenté cette année-là. En 2017, il était ainsi fixé à 0,289.

Si vous gagnez plus de 3 327 € par mois, alors vous êtes riche

On notera d’ailleurs que l’indice de Gini est en réalité un indicateur permettant de rendre compte du niveau d’inégalité pour une variable et une population donnée. Ici, en l’occurrence, il s’agit de la France.

L’égalité parfaite est de 0, contre 1 pour l’inégalité extrême.

Mais alors, où se situe le niveau de pauvreté. Toujours selon l’INSEE, il était de 1 102 euros par mois en 2019. Et plus de 9,2 millions de personnes vivraient en dessous de ce seuil. Un chiffre conséquent et qui reflète le niveau de précarité de nombreux foyers. En revanche, le taux de pauvreté a connu une baisse de 0,2 point pour atteindre les 14,6 %.

Sans grande surprise, ce sont les familles monoparentales qui sont les plus touchées, et donc celles qui ne peuvent compter que sur un seul salaire. Toutefois, l’étude menée par l’INSEE indique également que le taux de pauvreté des retraités a aussi augmenté.

Pour l’instant, l’INSEE n’a donné aucun chiffre pour 2020 et cela n’a rien de surprenant. Cette année a été très particulière en raison du contexte pandémique mondial.