Vous êtes peut-être un super-héros de la génétique sans le savoir

Les X-Men seraient-ils parmi nous ? Il faut croire que c’est le cas, du moins selon cette surprenante étude menée par des chercheurs américains. En analysant les données génétiques de plusieurs centaines de génomes, ces scientifiques ont effectivement identifié 13 adultes plus résistants que la normale. Cette découverte pourrait changer pas mal de choses dans les années à venir.

Ce n’est pas vraiment une révélation mais tous les êtres humains ne sont pas égaux. Pas sur le plan génétique en tout cas. De par leur patrimoine, certains individus sont effectivement plus exposés à certaines maladies.

Resilience Project

Certains individus sont plus résistants que d’autres, en faites-vous partie ?

Jusqu’à présent, les chercheurs se sont surtout intéressés sur les mutations pathogènes causées par ces troubles mais une équipe de chercheurs a décidé de prendre le problème à contre-courant.

Le Resilience Project se focalise sur les personnes présentant une résistance aux maladies génétiques

Comment ? En se focalisant sur des porteurs ayant développé une résistance naturelle contre ces maladies. Ils ont alors donné vie au Resilience Project, ou Projet Résistance en bon français.

Pour commencer, ces scientifiques ont récupéré les données génomiques collectées pour d’autres études. Ils ont ainsi mis la main sur environ 400 000 génomes différents provenant de personnes ayant envoyé leur salive à une entreprise de séquençage américaine, des personnes qui avaient naturellement accepté que leur ADN soit utilisé pour la recherche.

Mais voilà, le problème c’est que toutes ces données étaient anonymes et les responsables du projet n’avaient ainsi pas accès au dossier médical de ces patients.

Dans ce contexte, il était évidemment très difficile d’effectuer des recoupements et ils ont donc lancé un programme spécial dans la foulée pour analyser des données en lien avec des personnes présentant des mutations précises pour un peu plus de 500 maladies génétiques rares.

Nous ne sommes pas tous égaux sur le plan génétique

En s’appuyant sur divers centres d’études, ils sont parvenus à récupérer les données (anonymes toujours) de 300 patients. Après avoir effectué de multiples recherches, les chercheurs ont identifié 13 personnes présentant une résistance plus élevée que la normale aux maladies génétiques.

Et encore, ce n’est rien de le dire. Si ces personnes sont toutes atteintes d’une maladie génétique, leur organisme a mis en place des mécanismes de protection pour qu’elles n’en souffrent pas.

Eric Schadt, le co-fondateur du Resilience Project, s’est montré très enthousiaste bien entendu. Si les chercheurs en charge du projet parviennent à déterminer ce qui maintient ces individus en bonne santé, alors ils pourront peut-être développer des traitements pour aider tous ceux qui n’ont pas développé ces fameux mécanismes de protection.

Notez tout de même que toutes ces recherches ont porté sur des troubles causé par une hérédité mendélienne.

Si l’aventure vous tente, alors sachez que vous pouvez vous inscrire sur le site du projet pour devenir volontaire.

Mots-clés génétiqueinsolite