Les Américains peuvent désormais lancer des pétitions sur Facebook

Vous avez une requête à faire ? Grâce au déploiement de sa nouvelle fonctionnalité, ce sera désormais possible sur Facebook.

La nouvelle fonction de la plateforme a été baptisée « Community Actions » ou « Action de la communauté. » Ce service permettra aux utilisateurs du réseau social de lancer ainsi que de signer directement une pétition en ligne.

Facebook ne cesse de déployer de nouvelles fonctionnalités pour que ses usagers n’aient plus recours à d’autres applications. Avec cette nouvelle fonctionnalité, il serait désormais possible de lancer une pétition à travers le réseau social sans avoir besoin de passer par une plateforme dédiée.

Selon TechCrunch, le déploiement de cette fonctionnalité de pétitions se fera ce jour. Les utilisateurs américains seront les premiers à en profiter.

Une nouvelle fonctionnalité pour rapprocher les citoyens des élus

Créer une pétition pour pouvoir ensuite taguer des responsables publics ou encore des organisations et faire appel à ses amis pour soutenir leur cause : tout ça, c’est ce que permet la nouvelle fonctionnalité de Facebook.

Un genre de Change.org ou encore Ursons.com donc, mais intégré dans la plateforme. Les utilisateurs pourront planifier des évènements et faire des collectes de fonds après avoir lancé leurs pétitions.

Selon un porte-parole du géant américain, cette initiative a été créée dans le but de mettre en place des communautés civiques et informées sachant que grâce à Community Actions, les utilisateurs seront plus près des élus ainsi que les agences gouvernementales. Pour ce faire, les internautes seront invités à cliquer sur le bouton « Support » et pourront partager des témoignages personnels ou encore des vidéos en rapport avec celle-ci.

Des limites dans l’utilisation de la fonctionnalité ?

Depuis toujours, Facebook essaye de réunir au sein de sa plateforme toute sorte de fonctionnalités pour permettre à ses utilisateurs de s’impliquer de plus en plus dans leurs communautés. Grâce à la nouvelle application, la plateforme incitera un peu plus les citoyens à opter pour des changements dans leur communauté.

Cependant, une limite a été dressée par Facebook, à savoir l’interdiction d’identifier le président US Donald Trump ou encore le vice-président Mike Pence, cela pour éviter tout risque de soulèvement populaire.

Mots-clés facebook