Wacom Inkling : un scanner à croquis dans un stylo !

Wacom est bien connu des graphistes et des illustrateurs. En même temps, ce n’est pas étonnant puisque la firme est plutôt bien positionnée sur le marché des tablettes graphiques. Toutefois, ce n’est pas pour autant qu’elle s’endort sur ses lauriers et elle va prochainement lancer un tout nouvel appareil qui risque bien d’intéresser les plus créatifs d’entre vous, à savoir le Inkling. Késako ? Tout simplement un scanner à croquis intégré à… un simple stylo. Ce qui veut tout simplement dire que vous n’aurez plus besoin de scanner vos dessins avant de les retoucher sur votre bécane ! Pas de doute, la révolution est en marche !

Wacom Inkling : un scanner à croquis dans un stylo !

Pour reprendre les propres mots de Wacom, le Inkling est un “crayon à esquisse”. Concrètement, il prend la forme d’un gros stylo tout ce qu’il y a de plus normal, à ceci près qu’il est capable d’enregistrer jusqu’à 1024 niveaux de pression. Tenez, il est même livré avec quatre cartouches d’encre de rechange. Jusque là, rien de très transcendant, mais c’est quand on regarde sous le capot que l’on saisit toute la force du nouveau concept de Wacom.

Car en effet, le Inkling est livré avec un minuscule petit boitier. Un boitier dont le rôle est plutôt simple, puisqu’il est chargé d’enregistrer tous les traits tracés avec notre gentil stylo magique, le tout grâce à une transmission infra-rouge accompagnée de la détection d’ultra-sons. Pour que l’ensemble fonctionne, il faut cependant que le stylo et que le boitier se trouvent à proximité l’un de l’autre. On trouve également sur ce même boitier un bouton permettant de créer de nouveaux calques. Ensuite, il suffit de le brancher à un ordinateur pour importer notre croquis dans Photoshop ou dans n’importe quel logiciel de ce type.

Impressionnant, non ? Notons en outre que le Inkling propose une autonomie de 15 heures (pour 3 heures de recharge) et que son boitier embarque un espace de stockage de 2 Go. Ce qui est très intéressant, aussi, c’est qu’il est possible de vectoriser tous ses dessins ou d’opter pour les formats d’image habituels comme le JPEG, le TIFF, le BMP, le PNG ou même le PDF. Ce qui veut dire que ce stylo ne s’adresse pas seulement aux graphistes, il sera en effet possible de l’utiliser pour prendre des notes en réunion ou encore tracer des schémas et plein d’autres trucs plus funs les uns que les autres.

Oui mais voilà, l’innovation a un prix. Et le Inkling vous coûtera ainsi 170 €… Yep, ce n’est pas donné, mais il faut avouer que cet appareil ne manque pas d’attrait et qu’il risque d’être très utile à tous les créatifs en herbe. D’ailleurs, pour ceux que ça intéresse, il faut savoir que Wacom lancera le Inkling le 30 septembre prochain, ce qui vous laisse pile un mois pour économiser un peu de fric. Et pour terminer, voici une vidéo qui illustre très bien le concept.



Mots-clés wacomwacom inkling