Walmart et NBA font partie des clients de Clearview AI

Au cours de ces dernières années, la start-up américaine Clearview AI ne s’est pas fait que des amis. Il y a quelques mois, la société s’est attiré les foudres de plusieurs géants de la tech qui l’accusent de se servir de leurs images pour étoffer sa base de données, mais aussi pour entraîner son IA de reconnaissance faciale.

Si des compagnies comme Google, Linkedin ou encore Facebook dénoncent les pratiques de cette start-up, d’autres n’hésitent pas à faire appel à ses services. Une faille de sécurité dans le système informatique de Clearview AI a révélé que la start-up compte la NBA, Verizon, Walmart ou encore Macy’s parmi ses clients.

Crédits Pixabay

Au total, ce serait environ 2 200 organismes publics et privés qu’aurait utilisé le logiciel de reconnaissance faciale de Clearview AI.

La NBA met les choses au clair

Étant donné que Clearview AI a fait l’objet de nombreuses critiques, la plupart des clients qui sont apparus dans cette liste savent qu’il ne serait pas bon pour leur image d’être associés à la start-up.

Après la divulgation de cette liste, la NBA a tenu à mettre les choses au clair en expliquant la nature de ses relations avec Clearview AI.

« Bien que nous ayons effectué un test limité comme nous le faisons avec un éventail de fournisseurs potentiels, nous ne sommes pas et n’avons jamais été un client de cette société. » a déclaré un porte-parole de la NBA au micro de BuzzFeed News.

Un logiciel utilisé au-delà des frontières américaines

Madison Square Garden fait aussi partie de ces entreprises qui sont apparues dans la liste et qui n’ont pas voulu être associées à Clearview AI. D’après son porte-parole, ils ont juste fait « une démonstration du produit l’année dernière. » A en croire les déclarations de la majorité de ces entreprises, la plupart des clients qui se sont retrouvés sur cette liste a utilisé le logiciel de Clearview AI dans le cadre d’essais gratuits et n’ont pas signé de contrats formels.

Parmi les clients qui apparaissent dans cette liste, on retrouve également le FBI, Interpol, le service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis, mais aussi une cinquantaine d’établissements scolaires américains.

D’après le site Buzzfeed News, certains des clients de Clearview AI se trouvent en France, en Australie, en Inde, en Italie ou encore au Royaume-Uni.