Walmart n’utilisera plus de robots dans ses magasins

Alors que de nombreux salariés dans le monde s’inquiètent de la propagation des robots dans le milieu professionnel et craignent de perdre leur poste avec le développement de l’automatisation dans les entreprises et les industries, la récente décision de Walmart pourrait les rassurer.

En effet, l’entreprise américaine spécialisée dans la grande distribution vient de mettre fin à l’utilisation de robots dans ses magasins pour revenir au contrôle humain. Selon les informations de The Verge et du Wall Street Journal, Walmart utilisait auparavant des robots pour scanner les étagères et mettre à jour les stocks.

Crédits Pixabay

Toutefois, l’entreprise vient de résilier son contrat avec la start-up Bossa Nova Robotics car elle aurait constaté que les humains pouvaient tout aussi bien s’acquitter des tâches confiées aux machines.

Ces robots étaient déjà présents dans 500 magasins de Walmart

Pour information, Walmart a conclu un contrat avec Bossa Nova Robotics en 2017. Les robots de numérisation d’étagères ont alors été initialement déployés dans 50 sites pour ensuite se retrouver dans quelque 500 magasins du géant de la distribution.

A l’époque, Walmart déclara que ces robots mobiles simplifiaient le travail de routine dans les magasins, en utilisant la vision artificielle pour scanner les étagères et réapprovisionner les marchandises. D’ailleurs, Bossa Nova Robotics avait fait savoir en début de cette année 2020 qu’il prévoyait d’étendre ses robots dans 1.000 magasins Walmart.  

A lire aussi : Moins de deux minutes ont suffi pour exploser les précommandes de la PS5 chez Walmart

Cependant, ce projet ne sera finalement pas mené à terme

En effet, bien que les raisons qui ont poussé Walmart à résilier son contrat avec Bossa Nova Robotics restent méconnues, le Wall Street Journal déclare que la pandémie de coronavirus fait partie de ces raisons et que le détaillant a remarqué que lorsque les consommateurs se sont de plus en plus lancés dans les achats en ligne pendant la pandémie, les travailleurs arrivaient à soutenir le rythme pour récupérer les commandes sur les étagères.

L’entreprise a ainsi conclu que les travailleurs pouvaient tout aussi bien effectuer les contrôles d’inventaire confiés aux robots. Néanmoins, cette rupture de contrat est un coup dur pour la start-up de robotique qui, selon The Verge, a licencié 50% de son personnel à cause des répercussions du Covid-19.

A lire aussi : Les kits de tests Covid-19 livrés à domicile par drones chez Walmart

En tout cas, un porte-parole de Walmart a déclaré au Wall Street Journal que l’entreprise a « beaucoup appris sur la façon dont la technologie peut aider les associés, faciliter le travail et offrir une meilleure expérience client. Nous continuerons à tester de nouvelles technologies et à investir dans nos propres processus et applications pour mieux contrôler notre inventaire et aider à déplacer les produits vers nos rayons le plus rapidement possible ».

Mots-clés robotswalmart