Walmart prêt à racheter Flipkart Group pour 16 milliards de dollars

Walmart a toujours montré son intérêt de racheter Flipkart Group, une société de commerce électronique indienne et cette transaction est plus que jamais proche. Fondée par Sam Walton, Walmart est une firme spécialisée dans la grande distribution.

La multinationale s’apprête donc à acquérir l’entreprise indienne pour 16 milliards de dollars, qui sont l’équivalent de 77% de la société.

Par ailleurs, Walmart a la possibilité d’introduire Flipkart en Bourse, quatre ans après la finalisation du rachat. Selon Reuters, les actionnaires minoritaires chez Flipkart pourraient agir ensemble afin de demander l’introduction en bourse. Cette action pourrait entrainer une valorisation de plus de 20 milliards de dollars.

Flipkart est un acteur incontournable dans son domaine puisqu’il détient près de 35% de part de marché dans le domaine de l’e-commerce en Inde.

Des actionnaires minoritaires très influents

Vu le potentiel de Flipkart, les grandes multinationales n’ont pas hésité à investir dans cette compagnie. Il s’agit, notamment de Tencent Holdings, Microsoft, Tiger Global Management ainsi que Binny Bansal.

Ce dernier n’est autre que le cofondateur de la firme. Selon l’Economic Times, il a vendu 104 millions d’actions, mais il reste à la tête de l’entreprise. Quant à Sachin Bansal, son associé, il a dû quitter le groupe avec 1 milliard de dollars.

Softbank fait aussi partie des actionnaires de Flipkart et prévoit un retour d’investissement de 2,5 milliards de dollars. D’ailleurs, le géant japonais ne compte pas revendre ses 21% d’actions de sitôt. Il s’attend à une hausse significative des actions de la société.

Amazon aurait proposé d’investir dans Flipkart

Flipkart est le principal concurrent d’Amazon sur le marché indien, l’entreprise de Bezos a voulu le racheter, mais elle fut devancée par Walmart. Dans les années à venir, ces géants de la distribution pourraient obtenir une part de marché assez conséquente qui serait évaluée à 200 milliards de dollars en Inde.

Softbank s’est également imposé pour pouvoir acquérir les actions de Flipkart. La firme japonaise est d’ailleurs connue pour ses « tactiques lourdes » qu’elle a notamment utilisées pour acheter des actions de la compagnie d’automobile Uber ou de Wag.

C’est évident que cette transaction a été déterminante pour Walmart, mais Amazon ne restera pas pour autant les bras ballants. Cette concurrence pourrait être bénéfique pour les consommateurs indiens.