“Warhunt” : le tournage du prochain film de Mickey Rourke achevé pendant le confinement

Son entreprise à lui n’a pas vraiment connu la crise. Warhunt, le prochain film dans lequel Mickey Rourke tiendra un rôle, a ainsi pu être bouclé pendant le confinement découlant de la pandémie de Covid-19.

Il aurait pu être l’un des (rares) films à être mis en boîte avant les mesures de confinement prises un peu partout dans le monde. Warhunt s’illustrera finalement comme l’un des (plus rares encore) films à avoir été bouclé pendant le confinement. L’information est révélée par Variety.

Cinéma

Warhunt est un long-métrage fantastique de Mauro Borrelli dont l’action s’articulera dans le contexte de la Seconde Guerre mondiale. Le tournage avait pris place à Riga, capitale de la Lettonie. C’est alors que le Covid-19 s’est propagé à une alarmante vitesse.

L’équipe de “Warhunt” autorisée à poursuivre le tournage en respectant des règles sanitaires

“Je suis venu à Riga pour travailler et cette chose (Covid-19) était tellement hors de contrôle, mais tout le monde a été si génial”, s’est réjoui Mickey Rourke. L’équipe du tournage a ainsi été autorisée à poursuivre son travail en se conformant aux mesures du gouvernement en place. Il lui fallait notamment revêtir masques et gants, prendre sa température deux fois par jour, observer la distanciation sociale et désinfecter les équipements quand cela était jugé nécessaire.

Yu-Fai Suen, l’un des producteurs du projet, souligne que les scènes de Mickey Rourke ont été bousculées en conséquence : “Nous avons dû réorganiser le planning de Mickey Rourke alors que le pays fermait ses frontières. Heureusement, il a accepté de prendre l’avion plus tôt pour éviter la fermeture, et nous avons reprogrammé ses jours de tournage pour tenir compte de ce changement”.

Autre changement effectué, “pour le maquillage, chaque acteur avait un kit dédié, de sorte que les maquilleurs n’utilisaient que les mêmes pinceaux, le même maquillage, etc. sur le même acteur. Tous les maquilleurs, bien sûr, portaient des masques lors de l’application du maquillage”. Le producteur s’est d’ailleurs vu autorisé à tourner d’autres œuvres filmées dans le pays à condition de respecter les mêmes règles sanitaires.

Mauro Borrelli semble même évoquer un mal pour un bien : “C’était surréaliste au début, mais les acteurs et l’équipe se sont rapidement adaptés aux masques et aux autres précautions, si bien que nous avons fini par être encore plus concentrés et efficaces”.

Aucune date de sortie n’a été officiellement communiquée.

Mots-clés coronaviuswarhunt