Où l’on reparle du Warp Drive

La maîtrise de la vitesse de la lumière est une étape essentielle pour les futures conquêtes spatiales. Une start-up se penche alors sur le concept Warp Drive dans l’espoir de construire un vaisseau capable de voyager à vitesse supraluminique.

L’étoile la plus proche de notre système solaire est Proxima Centauri. Cette naine rouge se trouve à environ 4,24 années-lumière de notre planète. À ce jour, New Horizons est l’engin spatial le plus rapide jamais conçu par l’Homme. Mais même à sa vitesse de pointe, cette sonde de la NASA aurait besoin de plus de 78 000 années pour atteindre Proxima Centauri. Si l’humanité veut avoir la chance de voyager dans d’autres parties de la galaxie, elle devra alors trouver un moyen de transport beaucoup plus rapide. Le système de propulsion Warp Drive constitue à cet effet l’une des pistes envisagées. À noter qu’il s’agit d’un concept qui a été popularisé par la franchise Star Trek.

Crédits Pixabay

Pour le grand public, la notion de Warp Drive reste confiner au domaine de la science-fiction. Néanmoins, cela n’empêche pas les chercheurs de se pencher sur la question.

Extrêmement difficile à concevoir, mais réalisable

La revue scientifique britannique Classical And Quantum Gravity a récemment publié les travaux d’une start-up du nom de Applied Physics. Ceux-ci soutiennent l’idée qu’une propulsion de type Warp Drive pourrait être « construite sur la base des principes physiques connus aujourd’hui ».

Doctorant de l’université de Lund, en Suède, Alexey Bobrick est l’un des co-auteurs de l’étude. Il estime qu’une quantité considérable de travail est encore nécessaire pour passer de la théorie à la pratique. « Ce n’est pas parce que nous avons la compréhension mathématique de la façon de réaliser quelque chose que nous avons la capacité d’ingénierie », a-t-il expliqué, rapporte Futurism.

S’inspirer de la science-fiction

L’idée que le chercheur étaye dans le document qu’il a écrit avec Gianni Martire, entrepreneur technologique et fondateur d’Applied Physics, repose en réalité sur un concept de Miguel Alcubierre. Ce physicien théoricien mexicain évoquait au début des années 90 une propulsion qui permettrait de voyager plus vite que la lumière.

La technologie Warp Drive consiste en une propulsion ou distorsion exponentielle capable de déformer l’espace-temps pour atteindre une vitesse supraluminique. Il est difficile de dire si Applied Physics vise réellement du concret. Quoi qu’il en soit, en s’inspirant de la science-fiction, l’humanité se donne une chance de trouver des moyens qui pourraient un jour permettre de partir à la découverte des confins de l’espace.