Le Web Standards Project, c’est fini

Revenons en 1998 : dans le monde du web, c’est le chaos, le choix dans les navigateurs est loin d’être aussi riche qu’aujourd’hui et c’est la guerre entre Microsoft et Netscape. Afin de gagner des parts de marché, les deux entreprises cherchent à innover du mieux qu’ils le peuvent. Cela pourrait être une bonne chose, bien sûr, mais pas de cette façon : pour innover, Microsoft et Netscape vont tout deux créer de nouvelles balises qui ne seront évidemment pas nécessairement implémentées chez la concurrence. Finalement, pour les développeurs web, il faut choisir entre Netscape et Internet Explorer… Ce qui n’est évidemment pas le meilleur résultat que l’on pouvait attendre de cette guerre et pas non plus le but des technologies du web comme le HTML.

Face à cela, le Web Standards Project est créé, une association dont le but est de combattre cet état de fait et de lutter pour que les standards du web, édictés par le très célèbre World Wide Web Consortium, ou W3C, soient beaucoup mieux respectés.

The Web Standards Project

Notre travail ici est terminé“, c’est ce que le Web Standards Project a déclaré. Le projet est donc arrêté, 15 ans après sa fondation. La raison de cet arrêt, c’est que le but a été atteint : “La vision du web de Tim Berners-Lee comme une communauté ouverte, accessible et universelle est largement une réalité“. Cependant, cela ne veut pas dire que le travail est terminé : tous les navigateurs ne sont pas compatibles avec absolument tous les standards du web, loin de là.

Mais selon le Web Standards Project, ce travail est désormais le nôtre et non plus celui d’un “petit groupe d’activistes“. Il revient donc aux développeurs web de protéger les standards. Le site officiel du projet, webstandards.org, va cependant continuer à vivre et sera transformé, à terme, en une archive de cette “mission de 15 ans“.

Via