Le télescope spatial Webb va être associé au télescope Euclid pour étudier l’énergie noire

Si tout se passe comme prévu, le télescope spatial Euclid de l’European Space Agency (ESA) pourra bientôt étudier l’ « Univers sombre ». Le samedi 1er juillet, le télescope va être lancé dans l’espace par une fusée de SpaceX à partir de la Floride. Pour atteindre ses objectifs dans l’étude de l’énergie noire, l’engin spatial pourra compter sur l’aide du puissant télescope spatial James Webb.

Selon les informations, Euclid va voyager pendant un mois avant d’atteindre le point à partir duquel il pourra effectuer son travail d’observation. Ce point se trouve à une distance de 1,5 million de kilomètres de la Terre, près de l’endroit où se trouve  le télescope Webb.

Représentation du télescope spatial Euclid
Crédits : Travail effectué par ATG sous contrat avec ESA, CC BY-SA

Le télescope James Webb participera à une partie de la mission d’Euclid, celle qui étudiera la nature de l’énergie noire. Le télescope Euclid sera opéré par l’ESA et établira une cartographie de 36% du ciel observable pendant plus de 6 ans. L’appareil a été spécialement conçu pour étudier l’énergie noire.

Etudier l’énergie noire

D’après les explications des scientifiques, lorsque l’Univers a été créé après le Big Bang il y a de cela 13,7 milliards d’années, l’espace s’est mis à « gonfler » avec une vitesse supérieure à celle de la lumière. L’Univers a ainsi doublé de volume au moins 90 fois. Au cours du temps, cette expansion a ralenti à cause du fait que la matière a été prise dans sa propre gravité. Toutefois, il y a environ 5 milliards d’années, l’énergie noire a supplanté la gravité comme force dominante, et elle a accéléré l’expansion de l’Univers.

Afin d’aider les scientifiques à en savoir plus sur l’énergie noire, Euclid va observer environ 1,5 milliards de galaxies de l’Univers primitif. Le télescope pourra le faire en capturant la lumière produite il y a 10 à 13 milliards d’années. En se servant des données collectées, les chercheurs vont essayer de connaître le moment exact où l’énergie noire a commencé à accélérer l’expansion de l’Univers.  

Associé à Webb

Afin d’obtenir les données, le télescope Euclid va étudier la lumière provenant des galaxies primitives dans le domaine des infrarouges. C’est une technique similaire à ce que fait l’instrument NIRCam ou Near Infrared Camera de Webb. Toutefois, d’après l’ESA, Webb peut observer très loin dans le temps et effectuer des zooms pour voir les détails, Euclid, de son côté, le fait rapidement et de manière plus large.

Euclid est capable d’observer des zones 100 fois plus larges que le NIRCam. Le télescope Webb va assister Euclid en faisant des observations plus approfondies de portions plus petites du ciel. Webb va également étudier les valeurs aberrantes collectées.

En se servant d’Euclid, les scientifiques prévoient de comparer les différents modèles cosmologiques qui essaient d’expliquer l’expansion accélérée. Ils pourront ainsi voir celui qui correspond le mieux aux données fournies par le télescope.

SOURCE: Space.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.