Le télescope spatial Webb a détecté de l’eau dans un disque où se forment des planètes

Grâce au télescope spatial James Webb, des astronomes viennent de découvrir une autre origine potentielle de l’eau sur les planètes rocheuses. Le télescope a en effet détecté la présence d’eau dans un disque protoplanétaire, c’est-à-dire un disque constitué de gaz et de poussières à partir duquel se forment les objets comme les planètes ou les planètes naines.

D’après des études antérieures, la Terre aurait obtenu son eau des astéroïdes qui sont tombés alors que notre planète était encore en formation. Avec cette dernière découverte, les scientifiques ont la preuve que l’eau aurait pu faire partie des ingrédients initiaux de la formation des planètes rocheuses.

Disque protoplanétaire avec de l'eau
Crédits MPIA

L’étude de l’étoile PDS 70

Au cours de leurs recherches, les scientifiques se sont focalisés sur la jeune étoile dénommée PDS 70 qui se trouve à 370 années-lumière de la Terre. Cette étoile possède une masse équivalant aux trois-quarts de la masse du Soleil. Elle est âgée de seulement 5,4 millions d’années, tandis que le Soleil s’est formé il y a environ 4,6 milliards d’années.

Selon Giulia Perotti, astrophysicienne au Max Planck Institute for Astronomy à Heidelberg, en Allemagne, et premier auteur de l’étude, PDS 70 est une étoile similaire au Soleil. Elle est juste plus jeune et moins chaude. En l’observant, on peut en savoir plus sur la formation des planètes dans notre système solaire et leur composition chimique initiale.

Grâce à l’instrument MIRI ou mid-infrared instrument du télescope Webb, les scientifiques ont pu détecter la présence d’eau près du centre du disque protoplanétaire autour de PDS 70. L’eau était sous forme de vapeur avec une température avoisinant les 330° C.

D’après les chercheurs, dans notre système solaire, c’est dans cette zone que se sont formées la Terre et les autres planètes rocheuses. Les résultats de la nouvelle étude suggèrent que les planètes rocheuses qui naîtront autour de la zone centrale de PDS 70 auront à disposition un réservoir d’eau.

L’origine de l’eau

PDS 70 est la première étoile avec un disque protoplanétaire relativement vieux où on a découvert de l’eau. Au cours de précédentes études, les astronomes avaient conclu que les radiations provenant de l’étoile pouvaient détruire toute trace d’eau.

En ce qui concerne l’origine de l’eau présente dans le disque de PDS 70, les chercheurs ont déclaré qu’il pouvait s’agir des restes d’une nébuleuse riche en eau, la nébuleuse qui a donné naissance au système PDS 70. La poussière et d’autres matériaux dans la zone de formation des planètes rocheuses auraient pu protéger l’eau face aux radiations de l’étoile.

Selon une autre hypothèse, de l’oxygène et de l’hydrogène gazeux qui se sont introduits au niveau de la bordure extérieure du disque auraient pu se combiner pour former de la vapeur d’eau. Cette vapeur d’eau aurait ensuite migré plus près de l’étoile.

SOURCE: Space.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.