WebReader, donnez de la voix à votre blog…

Lire des informations sur un écran, c’est parfois fatiguant. Ou même long. Surtout lorsqu’on a plein d’autres choses à faire à côté. Et bien justement, avec WebReader, vous allez pouvoir donner de la voix à votre blog et permettre à vos lecteurs d’écouter toutes les informations que vous diffusez sans vous prendre la tête. Surtout qu’en plus, c’est gratuit et facile à mettre en place…

webreader

La première règle, quand vous lancez un site, c’est de faire en sorte qu’il soit accessible à tout le monde. Oui, tout le monde, y compris le petit papy de l’étage du dessus, celui-là même qui vous regarde parfois d’un air lubrique lorsque vous le croisez aux boîtes aux lettres.

Et justement, tout le monde n’aime pas forcément lire sur un écran. C’est souvent plus fatiguant et pour peu qu’on soit un peu myope ou tout simplement déficient visuel, cela devient très vite insupportable. D’ailleurs, au passage, s’il y a un daltonien parmi vous, j’aimerais bien qu’il me dise comment il voit la Fredzone. Juste histoire de voir si elle reste lisible.

Bref, avec WebReader, vous allez pouvoir ajouter en quelques clics une fonction bien pratique : la lecture à voix haute. Globalement, l’outil se présente comme un plugin pour votre plateforme (pour le moment, seuls WordPress, Blogger, TypePad, Ning et Joomla sont proposés) ou bien un morceau de code à balancer dans les fichiers de votre site. Une fois l’outil mis en place, un bouton sera ajouté à toutes vos pages afin de permettre à vos lecteurs de lancer en un clic la lecture de votre contenu.

fredzone

A la création du compte, vous avez la possibilité de définir le langage ainsi que la voix que vous préférez. Alors bon, moi j’ai opté pour le français et la voix féminine (autant que ce soit le plus agréable pour vous) mais vous pouvez très bien vous y prendre différemment. D’ailleurs, pour le moment, le service supporte l’anglais, l’américain, le suédois et le français, ce qui n’est déjà pas mal.

Question lecture, tout se passe pour le mieux. La voix bute parfois sur certains termes (genre “Geek” ou “Freebox”) mais cela se passe plutôt bien dans l’ensemble. Le seul défaut que j’ai noté, c’est qu’elle lit aussi le titre de vos images, ce qui peut s’avérer parfois gênant si vous ne les personnalisez pas. Oui parce que si vous ne le faites pas et que vous êtes sous WordPress, la voix vous balancera le numéro de l’image, ce qui casse un peu l’ambiance. Dans la famille des bogues, il faut aussi savoir que WebReader lira tout le contenu de votre page et pas seulement votre article. Tout y passera, y compris votre blogroll et tout ce qui se trouve dans votre sidebar.

Question prix, WebReader existe en deux versions : pour les sites commerciaux, il faudra obligatoirement passer par un abonnement (trois forfaits sont disponibles, chacun avec des caractéristiques propres) mais pour les blogueurs, c’est gratos. En contrepartie, on se tapera quand même de la publicité mais ce n’est pas dramatique.

Et si vous souhaitez voir tourner le service, il vous suffit d’aller lire un de mes billets et de cliquer sur le bouton pas très joli situé juste en dessous du titre. Maintenant, je ne sais pas si je vais le laisser longtemps, le WebReader, mais pour le moment ça me fait bien marrer.

Et vous, vous en pensez quoi ?