WeChat : Bras de fer entre le ministère de la justice et une juge américaine

Ce vendredi 16 octobre 2020, Reuters rapporte un nouveau rebondissement dans l’affaire WeChat. Pour rappel, la juge américaine Laurel Beeler, qui examine l’affaire, a émis en septembre une injonction préliminaire contre une ordonnance prise par le département américain du Commerce visant à interdire les nouveaux téléchargements de l’application WeChat sur les magasins d’application de Google et d’Apple.

Cette injonction préliminaire faisait suite à une requête des utilisateurs américains de WeChat qui protestait contre l’interdiction de WeChat par le gouvernement, qualifiant cette interdiction d’infondée. Pour rappel, sans cette injonction du tribunal, WeChat aurait déjà disparu de l’App Store et du Play Store depuis le 20 septembre.

Crédits Pixabay

Néanmoins, ce ne fut pas le cas et, désormais, le ministère de la justice et la juge américaine se frittent à propos de l’interdiction ou non de WeChat sur les boutiques d’application.

Le ministère de la Justice a fait appel de la décision de la juge

Selon le ministère de la Justice, la décision de la juge Beeler « autorise l’utilisation continue et sans entrave de WeChat, une application mobile qui, selon le pouvoir exécutif, constitue une menace pour la sécurité nationale et la politique étrangère des Etats-Unis ».

Le ministère de la Justice a ainsi fait appel de la décision de la juge Beeler devant la Cour d’appel des États-Unis pour le neuvième circuit. Toutefois, la juge a rétorqué au cours d’une audience qu’elle est sceptique sur le fait que ce nouveau dépôt du ministère de la Justice puisse changer la donne ou modifie sa décision.

A lire aussi : WeChat ne sera finalement pas interdit aux USA

Les utilisateurs de WeChat aux Etats-Unis désapprouvent la position du gouvernement

Par ailleurs, il est à noter que WeChat compte en moyenne 19 millions d’utilisateurs actifs quotidiens aux Etats-Unis, d’après la société d’analyse Apptopia. L’application, qui fait office de service de messagerie, de plateforme de partage de vidéos et de photos et de réseautage, est très prisée par les jeunes ainsi que par les Américains en relation avec des Chinois ou résidant en Chine. Plus d’un milliard de chinois utilisent d’ailleurs cette application.

Cette tentative d’interdiction de WeChat par le gouvernement américain a soulevé des réactions auprès des utilisateurs de l’application aux Etats-Unis qui ont argué que le gouvernement cherche à interdire tout un moyen de communication mais sans apporter de preuve tangible qui démontre que WeChat constitue véritablement une menace pour ses utilisateurs américains.

En tout cas, Reuters rapporte qu’une nouvelle décision concernant la survie ou non de l’application aux Etats-Unis ne devrait pas tomber avant décembre.  

La dernière vidéo de la chaîne

Si vous aimez les produits tech, alors n’hésitez pas à nous rejoindre sur notre chaîne YouTube.

Le dernier test publié sur la chaîne, le test des Reno4 et Reno 4 Pro de Oppo

La Fredzone est également sur Google Actualités, pensez à vous abonner à notre flux !

Mots-clés Etats-unisWeChat