Wells Fargo enjoint à ses employés de désinstaller TikTok de leurs téléphones

Fin de la semaine dernière, TikTok a encore fait parler de lui à travers le fameux mail qu’Amazon a envoyé à ses employés pour désinstaller l’application de leurs téléphones. Un volte-face s’en est suivi, Amazon prétextant qu’il a agi par erreur.

À présent, c’est un grand groupe financier outre-Atlantique, Wells Fargo, qui a décidé d’interdire à ses employés l’utilisation de cette application pour le moins controversée, mais qui a le mérite d’avoir le vent en poupe en ce moment.

Crédits Pixabay

Selon The Verge qui a relayé l’information, Wells Fargo se préoccupe des aspects liés à la sécurité et à la confidentialité dont TikTok fait l’objet. Raison pour laquelle elle a décidé d’en interdire l’utilisation aux employés qui l’ont installé sur des téléphones appartenant à l’entreprise.

Wells Fargo se dit préoccupé par les risques encourus

Dans un mail adressé à The Verge, un porte-parole de la boîte pointe du doigt des « préoccupations concernant les contrôles et les pratiques de TikTok en matière de confidentialité et de sécurité. »

Il ajoute que « parce que les appareils appartenant à l’entreprise ne doivent être utilisés que pour les affaires de l’entreprise, nous avons demandé à ces employés de supprimer l’application de leurs appareils. »

Cette nouvelle ne risque pas de faire les affaires de TikTok. Le contexte est même particulièrement délicat pour l’entreprise en ce moment. En effet, cette interdiction fait suite à une série de boycotts émanant d’institutions et d’organisations gouvernementales américaines.

À lire aussi : Amazon a-t-il demandé à ses employés de désinstaller TikTok ?

Des fonctionnalités pas très bien vues qui s’accumulent

La dernière en date, pour laquelle TikTok a annoncé avoir fait le nécessaire, est l’histoire des données de presse-papiers des utilisateurs. Ce qui n’a pas manqué d’ajouter de l’huile sur le feu. D’ailleurs, TikTok n’est pas la seule application à avoir été épinglée pour cette pratique.

En outre, la question des liens entre TikTok et le gouvernement chinois reste un des points essentiels sur lesquels l’administration et diverses institutions américaines reprennent souvent l’entreprise. Et ce, malgré les nombreuses actions faites pour, semble-t-il, couper le cordon avec la Chine.

Récemment, Mike Pompeo, le secrétaire d’Etat américain, a déclaré « envisager l’interdiction des applications de médias sociaux » en lien avec la Chine, TikTok dans le lot. Une affaire à suivre.

À lire aussi : TikTok met fin à ses activités à Hong Kong

Mots-clés tiktok