WhatsApp : attention à l’arnaque du Green Pass et ses variantes

WhatsApp fait actuellement partie des messageries les plus utilisées à travers le monde, avec plus de deux milliards d’utilisateurs actifs mensuels. Ce qui en fait aussi une cible de choix pour les personnes malveillantes et les arnaqueurs de tout poil.

Or justement, une nouvelle arnaque est actuellement en train de se répandre sur le territoire italien. Elle repose sur le “green pass” et il ne serait pas surprenant qu’elle soit adaptée au marché français.

Une jeune fille utilisant WhatsApp sur un smartphone
Image par Semevent de Pixabay

L’Italie, tout comme la France, fait actuellement face à une recrudescence de cas positifs à la Covid-19.

L’Italie, une stratégie similaire à la France pour lutter contre la Covid-19

D’après les chiffres du JHU CSSE Covid-19 Data, le nombre de nouveaux cas détectés par jour est remonté au-dessus de la barre des 4 000 alors qu’il était tombé sous la barre des 700 au début du mois.

Face à la situation, le gouvernement italien a pris de nouvelles mesures, des mesures proches des nôtres. Désormais, toutes les personnes souhaitant accéder à des lieux de loisirs fermés devront présenter un document baptisé “green pass” et qui est l’équivalent de notre pass sanitaire national.

Imposé à partir du 6 août, ce dernier devra donc être présenté par toutes les personnes souhaitant entrer dans un bar, un restaurant, un musée, un centre culturel, une salle de spectacle, un théâtre ou encore un cinéma. Pour pouvoir y prétendre et l’obtenir, il faudra impérativement avoir reçu une ou deux doses de vaccin, avoir guéri de la Covid-19 dans les 6 mois précédents ou encore avoir passé un test s’étant révélé négatif dans les 48 heures précédentes.

Le “green pass” à la place du pass sanitaire

Une stratégie qui semble avoir porté ses fruits. Dès la mise en place de cette mesure, le nombre de demandes de vaccinations a en effet bondi de 200 %. Notons qu’un pic similaire a été constaté en France suite à l’annonce des nouvelles mesures prises par le gouvernement.

Sans surprise, ce “green pass” compte de nombreux détracteurs. Rien que cette semaine, plusieurs manifestations ont été organisées à travers toute l’Italie pour protester contre la mise en place de ce pass. Encore une fois, il est difficile de ne pas établir un parallèle avec ce qui se passe en France et c’est justement ce qui nous a poussés à couvrir ce sujet.

En effet, comme le rapportent les chercheurs du Kaspersky Lab, une nouvelle arnaque circule actuellement sur WhatsApp, Telegram et d’autres messageries similaires. Une arnaque proposant aux utilisateurs de ces solutions d’obtenir gratuitement un “green pass” en cliquant sur un lien.

Une arnaque qui pourrait aussi débarquer en France

Mais bien sûr, les liens en question ne sont pas légitimes. Pire encore, ils pointent vers des pages vérolées ou reproduisant les sites du gouvernement italien. Sites où l’utilisateur est bien entendu invité à saisir ses coordonnées et d’autres informations confidentielles.

En France, nous avons pu constater une situation similaire, mais cette fois avec la vente de faux pass sanitaires et de faux QR Code. Nous avions d’ailleurs couvert le sujet. Cette fois, cependant, les choses sont un peu différentes puisque cette arnaque a principalement pour but de dérober les données des utilisateurs.

Or justement, si l’on considère la vague d’opposition suscitée par la mise en place du pass sanitaire en France, il ne serait pas étonnant de voir le même genre d’arnaque arriver sur notre WhatsApp. Ce qui veut également dire que vous allez devoir vous montrer prudents. D’ailleurs, vous trouverez ici quelques conseils pour vous éviter de vous faire avoir.

Mots-clés whatsapp