WhatsApp et Facebook : la double-entente en notre défaveur ?

Les lois du bénéfice et de la rentabilité sont inaliénables, et c’est ce que l’ont constate une fois de plus aujourd’hui avec WhatsApp qui a annoncé hier, par le biais de son blog, la mise à jour des conditions d’utilisation et de la politique de confidentialité de son service de messagerie.

WhatsApp explique être sur le point de tester de nouveaux systèmes de publicité, car si le service restera vierge de toute bannière publicitaire, il est désormais possible que vous soyez contacté via SMS par des entreprises. Comment diable cela est-il possible ? Eh bien parce que WhatsApp s’apprête à communiquer votre numéro de mobile à Facebook et à certaines sociétés sélectionnées en fonction des informations recueillies par le réseau social.

What's app - Facebook

What’s app – Facebook l’alliance qui vous veut du bien ?

La chose était à prévoir, après son rachat en 2014 par le leader des réseaux sociaux, WhatsApp restait jusqu’à présent immaculé niveau publicité, et l’on se demandait combien de temps cela allait durer. Mais outre la problématique de ces annonces par SMS, la question de l’usage des données personnelles par les géants du web revient de nouveau sur le tapis.

Les vases communicants

Les alliances et autres rachats sont souvent l’occasion aux deux partis de profiter avec une certaine réciprocité des données de leurs utilisateurs respectifs (du moins dans le cadre des sociétés en lien avec le Web), et c’est exactement le cas ici avec WhatsApp et Facebook. Le but de l’opération étant de constituer peu à peu un panel d’informations sur chaque utilisateur, informations utilisables à des fins marketing et publicitaires, comme dans le cas présent.

Il est donc légitime que les utilisateurs que nous sommes aient envie de savoir ce qu’il advient de leurs données personnelles, et si à l’avenir d’autres informations ne seront pas prélevées à la source.

Sur ce point WhatsApp se veut rassurant, et explique que les messages envoyés par l’intermédiaire de leur service sont chiffrés, et le resteront, empêchant de fait qui que ce soit d’y avoir accès.

Flou artistique

Malgré tout la société reste évasive sur la nature même de ces fameux SMS publicitaires, expliquant que ces messages pourront contenir des offres ciblées. Difficile de dire si ces SMS s’intégreront à des discussions de groupe ou à des conversations privées, et si elles seront indiquées comme sponsorisées.

D’autre part, les conversations WhatsApp étant chiffrées, on comprend mal comment la firme pourra y intégrer des messages publicitaires. Il faudra donc voir comment tout cela se concrétise.

En attendant il sera toujours possible de décocher la case “partager infos compte” via le menu “compte” sur WhatsApp. Pas sûr toutefois, que cela soit suffisant pour contrer les velléités de l’application.

Mots-clés facebookwhatsapp