WhatsApp ferme la porte aux GIFs pornographiques pour ne pas froisser l’Indonésie

Ceci n’est un secret pour personne, une grande partie d’internet fait l’objet de restriction en Indonésie. Dans ce pays très conservateur, nul n’est à l’abri de la censure, même pas les géants du net. Cet amer constat n’a pas échappé à WhatsApp. Le 31 octobre 2017, le service de messagerie filiale de Facebook a reçu une sommation de la part de l’Indonésie. Dans sa missive, le pays a demandé à WhatsApp de retirer les Gifs à caractères pornographiques qui sont mis à la disposition des utilisateurs de l’application.

Le directeur général du ministère indonésien de la Communication et de l’Information, Semuel Pangerapan a déclaré qu’il ferait appel à tous les fournisseurs de contenus malsains présents sur WhatsApp pour qu’ils nettoient leur réseau. Le service de messagerie possède une large variété de Gifs qui lui est fourni par des compagnies tierces, dont Google.

whatsapp

Le lundi 6 novembre 2017, le ministère de la Communication et de l’Information a fait savoir qu’il bloquerait l’accès à l’application en Indonésie si toutes les Gifs n’étaient pas supprimées dans un délai de 48 heures.

Le service de messagerie capitule

Face à la pression, l’entreprise américaine a indiqué qu’elle n’était pas elle-même en mesure de supprimer les Gifs à caractère obscène, car les messages échangés via l’application sont protégés par un chiffrement.

Toutefois, le service a souligné qu’il travaillerait directement avec ses fournisseurs pour retirer les Gifs compromettants.

Tenor Inc, une des entreprises qui collabore avec WhatsApp, a annoncé le mardi 7 novembre 2017 qu’une solution a été trouvée pour bloquer les GIF. En conséquence, le service Tenor GIFs est resté indisponible pendant quelques heures pour tous les utilisateurs de l’application, du moins pour ceux officiant sur iPhone.

Whatsapp ne sera pas bloqué

Au vu des efforts déployés par la filiale de Facebook, Semuel Pangerapan a annoncé que son ministère ne bloquerait pas l’accès à l’application en Indonésie.

Pour l’instant, seul Tenor Inc est venu en aide au service de messagerie instantanée en supprimant ses contenus inappropriés. La société GiphyInc, une compagnie new-yorkaise spécialisée dans les Gifs et travaillant avec WhatsApp, ne s’est pas manifestée.

Les nombreux utilisateurs du service de messagerie n’auront plus à s’inquiéter pour leur application favorite. C’est tout de même rare qu’un pays arrive à faire céder un géant IT.

Mots-clés whatsapp