WhatsApp : la Banque Centrale brésilienne suspend les paiements via l’application

Les services de paiement via l’application WhatsApp de Facebook ont été récemment lancés dans les pays présentant le plus grand nombre d’utilisateurs. Parmi ces pays figurent l’Inde, le Mexique et plus récemment le Brésil. Cependant, il semblerait que la Banque Centrale du Brésil ait décidé de suspendre le service sur tout le territoire en évoquant des raisons réglementaires.

Avec près de 120 millions d’utilisateurs, le Brésil constitue le second plus grand marché pour le paiement via WhatsApp, juste après l’Inde. La décision de la Banque Centrale brésilienne tombe donc comme un coup de massue pour Facebook qui, notons-le, a également eu du mal à obtenir l’approbation réglementaire du service pour le continent indien malgré le lancement de la version bêta en 2018.

Un téléphone sur lequel a été lancé WhatsApp

Photo de Yucel Moran – Unsplash

La Banque Centrale brésilienne a donc demandé à Visa et MasterCard de stopper toute autorisation de paiement ou de transfert d’argent via WhatsApp, et ce pour une durée indéterminée.

Une décision soudaine

D’après Bloomberg, dans des pays comme l’Inde et le Brésil, WhatsApp est très souvent la principale présence en ligne des petites sociétés. En effet, plus de 5 millions d’entreprises réparties un peu partout dans le monde utilisent actuellement la version commerciale de l’application.

Conscient de cette réalité, le 15 juin dernier, WhatsApp a décidé de lancer la fonctionnalité de paiement au Brésil. Celle-ci avait alors pour ambition d’offrir gratuitement aux utilisateurs l’accès à des paiements numériques. Le service s’accompagnera cependant d’un frais de traitement de 3,99 % de la valeur de la transaction pour les entreprises.

C’est alors que la Banque Centrale brésilienne a pris unanimement la décision de suspendre le service de paiement sans en informer préalablement la compagnie. Et ce malgré des contacts réguliers avec l’autorité brésilienne en plus du projet de soutien par WhatsApp du système de paiement instantané de la banque centrale. Projet qui était prévu pour novembre 2020. La surprise des dirigeants de la compagnie californienne fut donc générale.

Des problèmes réglementaires

Dans une récente déclaration, la Banque Centrale a précisé que l’une des raisons de cette décision repose sur la préservation d’un environnement concurrentiel adéquat dans le marché des systèmes de paiement. Cette suspension devrait donc permettre à la banque d’évaluer les risques potentiels des infrastructures de paiement mais surtout de vérifier si WhatsApp est bien conforme aux réglementations en vigueur.

Par ailleurs, la banque a également cité que le projet du géant des réseaux sociaux pourrait produire des dommages irréparables au système de paiement du pays. La concurrence, l’efficacité et la confidentialité des données seraient, semble-t-il, les points les plus vulnérables.

Mots-clés whatsapp