WhatsApp va bientôt nous permettre d’envoyer des messages capables de s’autodétruire

« Ce message s’autodétruira dans 5 secondes », cette phrase culte de la sére Mission Impossible résume parfaitement ce que WhatsApp s’apprête à accomplir. C’est le site WABetainfo qui a relayé l’information le mardi 1er octobre 2019.

Si l’on en croit WABetainfo, la fonctionnalité des messages autodestructeurs ou « Messages disparaissant » serait bientôt disponible en option dans les conversations de groupes. Les utilisateurs devront simplement accéder aux paramètres de tchat pour enclencher la disparition programmée d’informations sensibles.

Crédits Pixabay

En cliquant sur « Messages disparaissant », les utilisateurs pourront régler la minuterie (5 secondes ou 1 heure) pour activer l’autodestruction des messages. Il est probable que WhatsApp étende également cette fonctionnalité pour les discussions privées.

Pour une meilleure confidentialité

Face aux risques de fuites de données initiés par les pirates informatiques, les applications de messagerie se doivent de protéger les informations confidentielles de leurs utilisateurs.

Pour ce qui est de WhatsApp, l’appli utilise depuis avril 2016 un protocole de chiffrement de bout en bout. Grâce à cela, seuls l’expéditeur et le destinataire ont les codes permettant de déchiffrer des messages. Aucune personne en dehors de la conversation ne peut donc lire les messages.

Le système de chiffrement de bout en bout ne procure plus cependant la sécurité nécessaire pour les informations privées des utilisateurs de WhatsApp. La réputation peu reluisante de Facebook en termes de confidentialité de données plane également sur l’application mobile après son rachat en 2014.

De plus, contrairement à d’autres applications de messagerie (Signal, Dust, Telegram…), WhatsApp ne proposait pas de fonctions permettant d’envoyer des messages éphémères. En travaillant discrètement sur ce nouveau projet, elle compte ainsi combler son retard.

Un projet encore au stade embryonnaire

WhatsApp semble en tout cas s’être inspiré du système d’autodestruction des messages de Telegram pour élaborer sa nouvelle fonctionnalité. Le protocole consiste à enclencher une minuterie pour supprimer les messages privés (pouvant contenir textes, images, vidéos).

C’est d’ailleurs l’une des raisons pour laquelle, Telegram est l’une des applications de messagerie la plus utilisée depuis sa création en 2013.

Les utilisateurs de WhatsApp qui attendent cette nouvelle fonctionnalité devront cependant s’armer de patience, car la firme n’a encore rien officialisé. Le projet en serait en effet encore à la phase alpha, ce qui signifie que la fonction se trouve à ses tout premiers stades de développement.

De plus, les risques que la fonctionnalité n’atteigne pas la maturité sont à prendre en compte.

Mots-clés whatsapp