WhatsApp ne va pas devenir payant

WhatsApp ne deviendra pas payant, selon son PDG Will Cathcart. L’application va toutefois effectuer quelques ajustements de ses offres d’options et services.

Cathcart a confirmé dans un entretien accordé au Journal du dimanche le 26 juin dernier que WhatsApp restera gratuit. Le patron de la plateforme de messagerie instantanée est intervenu pour mettre fin aux rumeurs qui circulaient depuis plusieurs semaines. Celles-ci insistaient sur le fait que l’application pourrait adopter un modèle payant. « C’est faux, WhatsApp restera gratuit », a déclaré le dirigeant. Les deux milliards d’utilisateurs du service peuvent ainsi être rassurés. Ils pourront continuer à utiliser WhatsApp gratuitement. Par ailleurs, la plateforme proposera de nouveaux services dans un avenir proche. Ceux-ci seront surtout destinés aux commerçants, entre autres avec l’arrivée des boutiques dans l’application.

L'icône de WhatsApp, installé sur un smartphone
Crédits Pixabay

Selon Cathcart, les utilisateurs pourront bientôt commander et payer sur WhatsApp. Les particuliers et les petites entreprises profiteront gratuitement de ces fonctionnalités à venir. Cela ne sera toutefois pas le cas des grandes entreprises.

Un engagement pour le respect de la vie privée

WhatsApp connaît depuis le début de l’année une crise de confiance. Une partie des utilisateurs n’approuve pas ses nouvelles conditions d’utilisation et de partage de données. La mise à jour marque le rapprochement avec Instagram et sa maison-mère Facebook. Cathcart a profité de son entretien avec le JDD pour aborder le sujet.

Les utilisateurs ont reproché à l’application de forcer l’adoption des conditions d’utilisation. Le service avait effectivement annoncé un ultimatum au 15 mai pour accepter les changements. Ceux qui refusaient verraient leur accès à l’application très limité. La crise de confiance est majeure, puisqu’elle a poussé les utilisateurs vers la concurrence. D’autres applications de messagerie comme Signal ou Telegram se sont alors retrouvées en tête de classement des téléchargements sur Android et iOS. « Nous devons constamment gagner leur confiance et démontrer que nous proposons la solution la plus sécurisée », a fait savoir Cathcart.

A lire aussi : 4 choses à ne pas faire si vous tenez à votre compte WhatsApp

Cathcart fustige Telegram

« Si vous envoyez un message à quelqu’un, ou si vous l’appelez, personne ne peut voir ce que vous avez écrit ni entendre ce que vous avez dit, pas même WhatsApp. C’est fondamental ! », a expliqué le responsable de la messagerie. Il a insisté sur le fait que son entreprise reste engager dans la protection de la vie privée. Le dirigeant apporte également des garanties quant au maintien du chiffrement de bout en bout.

WhatsApp fait du chiffrement de bout en bout son principal atout. Son patron a rappelé que Telegram « ne dispose pas d’un chiffrement de bout en bout par défaut ». Les conversations de groupe ne bénéficient pas non plus de cette sécurité. « Ce modèle n’est pas le bon à nos yeux, car il nuit à la sécurité et à la protection de la vie privée », a précisé Cathcart.

Mots-clés whatsapp