WhatsApp ne vous laissera pas le choix, il va falloir accepter les nouvelles règles de confidentialité

Le 22 octobre 2020, le service de messagerie WhatsApp avait prévenu qu’il allait apporter des changements significatifs sur sa plateforme pour améliorer les communications entre les entreprises et leur clientèle. Ces changements incluent notamment la capacité pour les vendeurs de vendre directement leurs produits via la plateforme de messagerie.

Mais WhatsApp prévoit également de permettre aux entreprises de gérer leurs messages via les services d’hébergement de Facebook et de facturer des frais de services sur les ventes commerciales effectuées par les entreprises sur la plateforme.

Crédits Pixabay

En marge de ces mises à jour, WhatsApp vient également de prévenir il y a quelques jours que les utilisateurs de son service devront se soumettre aux nouvelles « conditions et mises à jour de la politique de confidentialité », à défaut de quoi, ils perdront leur accès à l’application.

Vous pouvez accepter les conditions de WhatsApp ou dire adieu à votre compte

D’après les informations rapportées par Independent, cette mise à jour de la politique de confidentialité de WhatsApp tourne principalement autour du traitement des données des utilisateurs. Le service de messagerie a ainsi déclaré sans détour :

En appuyant sur J’accepte, vous acceptez les nouvelles conditions qui entreront en vigueur le 8 février 2021. Après cette date, vous devrez accepter les nouvelles conditions pour continuer à utiliser WhatsApp ou vous pourrez toujours supprimer votre compte.

A lire aussi : WhatsApp vous prépare une surprise pour Noël

La confidentialité des données est un sujet sensible et controversé chez WhatsApp

Pour rappel, la plateforme de messagerie a subi plusieurs critiques depuis son acquisition par Facebook en 2014 pour une valeur de 19 milliards de dollars. Le fondateur de WhatsApp, Jan Koum et le co-fondateur Brian Acton ont d’ailleurs quitté l’entreprise après cette vente en raison de désaccords profonds sur le traitement des données personnelles des utilisateurs à des fins publicitaires. Brian Acton avait même confié à Forbes qu’il avait fait le choix et le compromis de « vendre la vie privée des utilisateurs » et qu’il vivait avec cela sur la conscience chaque jour.

A lire aussi : WhatsApp sur un téléphone fixe

Mais outre le problème de traitement des données personnelles, WhatsApp a subi un temps de graves problèmes de failles de sécurité au point où son rival Telegram avait déclaré que la plateforme ne pourra jamais assurer la confidentialité des données de ses 1,5 milliard d’utilisateurs.

Mots-clés whatsapp